Filinfo

Foot

Vahid ou wlidatou

© Copyright : DR
Les Lions de l’Atlas n’ont pas raté leur reprise. Et Vahid est en train de construire un groupe qui lui ressemble: discipliné et travailleur.
A
A

Que faut-il retenir de la «rentrée» de nos internationaux avec ces deux matchs disputés en quatre jours? Franchement que du positif. Coach Vahid a procédé à une assez large revue d’effectif, offrant du temps de jeu à des novices mais aussi à des revenants, le tout pour un résultat intéressant.

Une victoire probante (3-1) devant une très bonne équipe du Sénégal, certes privée de sa star Sadio Mané, mais vice-championne d’Afrique en titre. Et un nul (1-1) face à une accrocheuse sélection de la RDC, que les Marocains ont largement dominée. Alors, certes, les matchs étaient amicaux, sans enjeu particulier, mais ne faisons pas la fine bouche.

Que les matchs soient officiels ou amicaux, les résultats comptent, contrairement à ce que nous chantent certains experts. Autrement, on jouerait sans filets de but, et peut-être aussi sans arbitre.

Non, une victoire est une victoire, elle est toujours bonne à prendre. Face à un adversaire redoutable comme le Sénégal, les Lions de l’Atlas ont marqué les esprits. Ils ont aussi, et c’est important, engrangé le plein de confiance. Même le nul face à la RDC a du bon, avec des automatismes déjà bien huilés, à l’image du but de Mazraoui après un très beau travail collectif.

Au-delà des résultats et de la qualité du jeu pratiqué, Vahid Halilhodzic est en train de réussir un brassage/amalgame prometteur entre anciens et nouveaux, alliant ainsi la fraicheur à l’expérience. Le coach n’a pas hésité à lancer dans le bain trois jeunes joueurs: les «Allemands» Boujellab et Barkok (une vraie révélation) et le «Belge» Mmaee. Des garçons que l’on a envie de revoir très vite.

Vahid a également offert du temps à des joueurs que l’on commence à bien connaitre: Issam Chebake et Selim Amallah, trois sélections seulement chacun mais un talent fou.

Autre satisfaction: le fait d’avoir revu des joueurs que l’on croyait perdus pour la sélection et qui se voient ainsi offrir une deuxième chance. Cas du remuant Bencharki et de l’increvable El-Arabi, buteur et passeur. Un beau retour, incontestablement.

Quand on sait que le sélectionneur peut encore faire appel à des garçons comme Nayef Aguerd, qui s’apprête à disputer la Champion’s League avec Rennes, et Younes Belhanda, on voit que le groupe en constitution offrira de nombreux choix au sélectionneur. Sans oublier quelques éléments locaux qui pourront renforcer les Lions en provenance du Raja, du Wydad, de Berkane et Agadir. Rahimi ou Attiat Allah, pour ne citer que ces deux joueurs, ont largement les moyens d’atterrir en sélection.

Vivement la suite!

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous