Filinfo

Foot

Vidéo. Mohammed Sahil: «Abdeslam Ouaddou va à contre-courant»

Dans une interview avec Le360sport, Mohammed Sahil, ancien international et ex-sociétaire du Wydad de Casablanca, qualifie le comportement de Abdeslam Ouaddou de «traitrise». Il évoque également la candidature de Fouzi Lekjaa pour le Conseil de la FIFA et le soutien unanime dont il bénéficie auprès des Marocains.

«Lorsque j’avais appris que Abdeslam Ouaddou était nommé entraineur du Mouloudia d’Oujda, j’étais content pour lui. Surtout qu’en tant que joueur, il a donné de belles choses à l’équipe nationale. Mais j’étais étonné de l’échec cuisant de son expérience en tant qu’entraineur», regrette Mohammed Sahil.

Mais, pour ce dernier, cet échec ne justifie aucunement des déclarations hors propos qui portent atteinte au Maroc, et qui servent aux ennemis de notre pays comme plat de résistance pour le dénigrer davantage.

Lire aussi: Vidéo. Mustapha El Haddaoui: «Abdeslam Ouaddou est ingrat»

«C’est un vrai choc pour moi. Je ne pensais nullement qu’un tel échec mènerait Ouaddou à formuler pareils propos qu’on ne peut qualifier que de traitrise. Surtout qu’il ne faut pas oublier le contexte actuel marqué par des tensions envers le Royaume. Et tout le monde a vu comment tout le peuple marocain a dénoncé d’une seule voix l’irrespect d’une chaine télé à l'égard du symbole du pays», ajoute avec dépit Sahil.

Pour lui, le jeune entraineur est allé à contre-courant. «Pis encore, estime-t-il, au lieu d’exprimer son soutien au président de la Fédération royale marocaine de football pour les belles choses qu’il a réalisées au profit du football national, il décide d’aller à l’opposé de l’opinion publique en affichant clairement son soutien à un adversaire hostile.» 

Lire aussi: Quand Abdeslam Ouaddou tient des propos équivoques sur la marocanité du Sahara

Mohammed Sahil va plus loin en estimant que Abdeslam Ouaddou a franchi les lignes rouges et porté atteinte au Royaume. En se disant choqué par sa démarche, il estime que même s’il retrouve le bon sens, ce serait trop tard. «D’autant plus que ce qu’il a avancé dans ses propos ne relève pas des valeurs des Marocains, loin de là.»

S’exprimant au sujet de la candidature de Fouzi Lekjaa au Conseil de la FIFA, Sahil n’hésite pas: «Quand on voit ce qui a été accompli pour le football marocain sous sa direction, les infrastructures, les subventions aux clubs, l’innovation des stades, la réorganisation des championnats, etc., nous ne pouvons que lui exprimer un grand soutien. Et c'est ce que j’aurais aimé que Ouaddou fasse.»

Par Ilyas El Batahi et Said Bouchrit
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • JEBARI
    Le 09 Mar. 2021 à 13h17
    Pourquoi tel déclarations ,qui vont lui attirer que la haine des citoyens de son pays , il faut poser la question a Youcef Hajji , il le connait bien , vu qu'il vient du méme club surtout point de mental , j'espére que les sevices de securités vont lui poser des questions
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous