Filinfo

Marocains du monde

La FRMF va relancer à nouveau le dossier Munir El Haddadi

© Copyright : DR
Kiosque360. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) attend de recevoir le jugement détaillé du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans le cadre de l’affaire de Munir El Haddadi.
A
A

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) attend de recevoir le jugement détaillé du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans le cadre de l’affaire de Munir El Haddadi. Selon Assabah du 12 novembre, les dirigeants de la FRMF veulent voir si la cour a émis des recommandations concernant la loi qui pourrait les aider dans le cas de Munir El Haddadi. La FRMF espère encore voir le joueur du FC Séville avec la tunique des Lions de l’Atlas dans un avenir proche. 

Rien ne s'oppose à ce qu'il suive le même cheminement que les bi et trinationaux marocains. A l'instar de Zakaria Aboukhalal qui est désormais prêt et disponible pour jouer son premier match avec le Maroc lors de la double confrontation contre la République de Centrafrique en phases qualificatives à la Coupe d’Afrique des Nations. L'attaquant de l’AZ Alkmaar vient en effet de recevoir l’autorisation de la FIFA, lui qui a trois nationalités: néerlandaise, marocaine et libyenne.

Il s’ajoute donc à la longue liste des joueurs qui ont changé leur nationalité sportive ces derniers mois, comme le signale Assabah. Il s’agit par exemple d’Aymen Barkok, Ilyas Seddiki ou encore Sami Mmae, qui ont tous été présents lors du dernier rassemblement. 

Zakaria Aboukhalal a, pour rappel, fait ses débuts avec les jeunes des Pays-Bas et il a même été sélectionné par l’Equipe national de Libye mais il a préféré le Maroc. D'ailleurs, le quotidien annonce que le joueur sera titulaire lors du match de ce vendredi. Une chance que la FIFA n'a pas encore donnée à Munir El Haddadi.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde FRMF
Marocains du monde Munir El Haddadi

1 commentaires /

  • Law
    Le 11 Nov. 2020 à 23h20
    Pour qu’il joue avec le Maroc il faut changer la Loie des binationaux encore une la fois, le TAS ne fait que confirmer se que la loie authorize et interdie, pas moins et pas plus
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous