Filinfo

Foot

Fraude sur l'âge: faute de preuves, la CAF laisse filer

© Copyright : DR
Alors que les accusations de tricheries sur l'âge gangrènent la CAN U17 en Tanzanie, la Confédération africaine de football peine à trouver des preuves pour mener à bien ses enquêtes. Le Sénégal qui accusait la Guinée vient d'être débouté.
A
A

Le Sénégal a porté plainte contre la Guinée

Le Sénégal a déposé auprès de la CAF une réclamation pour participation frauduleuse de deux joueurs guinéeens, qui auraient falsifié leur âge. 

Battu par cette sélection guinéenne (2-1), jeudi dernier en match comptant pour la deuxième journée de la poule B de la CAN U17, le Sénégal a fait une réclamation contre son bourreau, pour dénoncer une participation frauduleuse de Ahmed Tidiane Keïta et Aboubacar Conté qui seraient nés respéctivement le 31 décembre 2002 et le 13 novembre 2002. Or, les Sénégalais croient savoir que ces joueurs ont précédemment pris part à un tournoi au Japon en 2017 avec une date de naissance de 2001. 

La CAF sollicite le Japon

Dans le cadre de son enquête pour fraude sur l'âge à l'occasion de la CAN des moins de 17 ans, la CAF a invité la fédération japonaise de football à lui fournir des éléments de preuve.

En effet, les deux joueurs en question ont participé au tournoi "Dream Club" abrité par le Japon en 2017, avec des passeports sur lesquels l’année de naissance mentionnée était 2001. Or, pour cette CAN qui se joue actuellement en Tanzanie, ils se sont présentés avec des passeports et des dates de naissances différents, rapporte l'Agence de presse sénégalaise.

Face à cette situation, la CAF a donc décidé de faire appel à la fédération japonaise pour qu’elle lui fasse parvenir des extraits de feuille de matches, auxquels les deux joueurs ont pris part.

Aucun document transmis

Jusqu'à présent, aucun document n'a été transmis à la Confédération africaine de football. Du coup, la CAF est en train de laisser filer l'affaire, alors que la Guinée s'apprête à disputer sa demi-finale demain contre le Nigeria. Tout comme le Cameroun, accusé des mêmes faits par le Maroc. 

Lire aussi: Accusé de fraude sur l'âge par Lekjaâ, le Cameroun répond

 

 

 

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAF
Foot CAF

Un arbitre égyptien pour diriger WAC-EST

Foot CAN U17
Foot CAN U17

Fraude sur l’âge, la CAF frappe un grand coup

Foot matchs truqués
Foot matchs truqués

La FRMF ouvre une enquête sur KACM-CAYB


1 commentaires /

  • Abdelaziz
    Le 23 Apr. 2019 à 13h41
    Bonjour,
    Il suffit de chercher sur le web pour se procurer la liste des joueurs guinéens ayant participé à ce tournoi.
    Voici le lien qui mentionne la liste des joueurs guinéens engagés dans ce tournoi U17 organisé au Japon en 2017.
    http://www.jfa.jp/eng/match/u16_InternationalDreamCup_2017/team_detail/02.html

    Jackpot; on retrouve les deux joueurs mis en cause par le Sénégal.
    Selon cette liste Ahmed Tidiane Keita est né le 31.12.2001; et Aboubacar Conte le 13.11.2001.

    La fraude est donc avérée. Ils ne sont donc pas nés en 2002. Il est inconcevable que la CAF laisse filer ce dossier. La FRMF doit se pencher sérieusement sur ce cas. Le lien ci-dessus en est une preuve incontestable.
    Les fédérations marocaines et sénégalaises doivent avoir une copie du courrier adressé par la CAF aux instances japonaises.
    Merci de faire circuler au maximum cette information. C'est une honte et un scandale.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Au nom du maire

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Ruée sur les billets Wydad-ES Tunis

Renforts et départs au Raja

Cinq Botolistes à la CAN d'Egypte

Sheffield United devant la justice?

Le DHJ saigné à blanc par la CAF

Le WAC au Mondial 2021 des clubs

Le promu Zemamra déjà en crise

Le derby stambouliote tourne à la bagarre

Le Raja face à ses vieux démons

Soufiane Rahimi au coeur d’un gros scandale