Filinfo

Foot

4 ans de suspension pour l’Algérien dopé à la cocaïne

© Copyright : DR
Contrôlé positif à la cocaïne, l’Algérien Hichem Chérif-El Ouazzani a écopé de quatre ans de suspension et d’une amende.
A
A

En janvier dernier, Hichem Chérif-El Ouazzani a été contrôlé positif après un match ayant opposé son club, le MC Alger au CR Belouizdad.

Il y’a quelques jours, il a été suspendu à titre provisoire mais le verdict final vient d’être prononcé. Le joueur de 23 ans a écope de quatre de suspension ferme de toutes compétitions ou activités sportives, en plus d’une amende de 200 000 dinars algérien, soit environ 16 000 dirhams.

Les résultats des analyses ont révélé la présence de Benzoylecgonine et Methylergonine, principaux métabolites de la cocaïne. "Le joueur a reconnu les faits relevés à son encontre, et regrette d’avoir consommé ce produit interdit et il a déclaré qu’il n’avait aucune intention du dopage, au moment où il a pris la chicha à la veille du match en compagnie de ses amis”, lit-on dans le communiqué de la fédération algérienne de football.

Lire aussi: Un Algérien suspendu pour prise de cocaïne

 

 

 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

L'Algérie suspendue pour la CAN 2019?

Foot Algérie
Foot Algérie

Vidéo. Pourquoi les Algériens ont-ils boycotté leur derby?

Foot CHAN
Foot CHAN

On connaît les dates de Maroc-Algérie


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous