Filinfo

Foot

Le Wydad, la RSB et l’EST ont-ils raison de saisir la CAF?

© Copyright : DR
Le football ne se joue plus uniquement sur les terrains. Après le Wydad et la Renaissance de Berkane, c’est au tour de l’Espérance sportive de Tunis de saisir la Confédération africaine de football pour protester contre les décisions arbitrales.
A
A

Satisfait ou remboursé. Non, ce n’est pas une offre ramadanesque d’un magasin de prêt-à-porter pour booster ses ventes durant ce mois sacré. Cette phrase pourrait bien devenir la devise de la Confédération africaine de football.

Depuis vendredi 24 mai, date de la finale aller de la Ligue des Champions entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance sportive de Tunis, le “service après-vente” de l’instance dirigeante du football africain n’a pas cessé de recevoir des plaintes en tous genres.

À lire aussi: Le Wydad se plaint de l’arbitre égyptien

Tout à commencé par le club marocain. Victime de l’arbitre égyptien Gehad Grisha, qui lui a refusé un but valable et n’a pas sifflé un penalty en sa faveur après consultation de la VAR, le WAC a envoyé un courrier à la CAF, samedi, pour témoigner son incompréhension face aux décisions arbitrales et demande également l’annulation du carton jaune reçu par son défenseur Achraf Dari, jugé injuste. Ce n’est pas tout, le Wydad exige même la validation du but refusé. Du jamais vu!

 

 

Deux jours plus tard, c’est au tour de son adversaire en finale, l’EST d’adresser une correspondance à la CAF appelant au blanchiment des cartons jaunes reçus par Chamseddine Dhaouadi, Ghaylène Chaalali et Moez Ben Chrifia, synonymes de suspensions au match retour, prévu vendredi prochain au stade olympique de Radès (banlieue de Tunis).

 

 

Le club tunisien s’est également surpris de la désignation de Bakary Gassama, comme arbitre de la manche retour. Via sa page Facebook, l’EST a indiqué qu’il avait envoyé un courrier à la CAF la sollicitant de ne pas choisir le gambien pour diriger une des finales.

 

 

Et pour ne pas faire de jaloux, un des protagonistes de l’autre finale, celle de la Coupe de la CAF, a également saisi l’instance dirigée par le Malgache Ahmad Ahmad.
En effet, la Renaissance de Berkane, finaliste malheureuse (défaite par le Zamalek au tirs au but), a déposé, ce lundi, une réserve auprès de la CAF au sujet de l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema. Le club de l’Oriental estime que le portier adverse Mahmoud Abderrahim Janach aurait dû recevoir un carton jaune (le 2e du match synonyme d’expulsion) pour avoir quitté sa ligne de but au moment où Ismail El Mokaddem allait tirer son penalty. Le portier aurait, selon les règles de la FIFA, dû être expulsé.

À lire aussi: Berkane dépose une réserve contre l’arbitre de la finale

Ces clubs ont le droit de protester contre les décisions des arbites, mais à travers l’histoire, jamais le résultat d’un match n’a été changé sur tapis vert. Sinon, l’Angleterre aurait, il y’a bien longtemps, remporté son match contre l’Argentine au Mondial 86 après la "main de dieu" de Maradona. À bon entendeur.

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Coupe Mohammed VI
Foot Coupe Mohammed VI

Coup dur pour le Wydad à 2 semaines du derby

Foot Coupe arabe des club
Foot Coupe arabe des club

L’ES Tunis de retour au Maroc, la police en alerte

Foot Coupe Mohammed VI
Foot Coupe Mohammed VI

Pourquoi le Raja et le Wydad ont été convoqués par le ministère de l’Intérieur?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

La Botola solde certains retards

Alerte aux supporters tunisiens

Les Locaux face à l'obstacle algérien

Pogba au Real, ce n'est pas pour demain

Les sportifs paieront l'impôt

Verdict du TAS en novembre pour WAC-EST

Feu vert pour le VAR en Botola

A joueurs ultra-payés, clubs puissants

Vers l’Ultime combat de Badr Hari

En 4 matchs, Vahid a testé 32 joueurs