Filinfo

Foot

Mondial 2026: chassé-croisé maroco-américain

© Copyright : DR
Kiosque360. La course à l’organisation de la Coupe du monde 2026 s’intensifie. Alors qu’une délégation marocaine courtise les pays européens, les responsables de la candidature nord-américaine adoubent les fédérations de l’Asie de l’Est... avec les menaces de Donald Trump.
A
A

Dans la course à l’organisation de la Coupe du monde 2026, une délégation officielle menée par le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa mène toujours une tournée à travers l'Europe. L’objectif est de promouvoir la candidature du royaume et de récolter le maximum de voix en faveur du dossier marocain.

C’est ainsi qu’une rencontre a eu lieu à Copenhague, la capitale danoise, en la présence des présidents des fédérations danoise, finlandaise, suédoise, norvégienne et islandaise. La rencontre était l’occasion pour Hicham El Amrani de présenter les avantages du dossier marocain, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition du 7 mai.


Lire aussi: Quels sont les pays africains susceptibles de céder à la pression de Trump?


Selon des sources d’Al Akhbar, le président de la FRMF ainsi que les membres de la délégation marocaine se sont assuré les votes de plusieurs pays européens, notamment de grandes puissances. Ainsi des pays comme la France, l’Espagne et la Russie ont confirmé leur appui au dossier marocain. De son côté Reinhard Grindel, le directeur exécutif de la Fédération allemande de football, lors de sa rencontre avec Fouzi Lekjaa, a tenu à féliciter son homologue pour la qualité du dossier marocain. A titre de rappel, la visite de Fouzi Lekjaa en Allemagne intervient suite aux déclarations de Reinhard Grindel, critiquant les intentions de Gianni Infantino de vouloir disqualifier le dossier marocain avant même le vote final.

DE son côté, Carlos Cordeiro, le co-président de la candidature nord-américaine a déclaré avoir assisté à une rencontre en Indonésie en la présence de 12 fédérations de l’Asie de l’Est. Le responsable américain se dit satisfait des discussions qu’il a eues avec ses homologues asiatiques. Il a minimisé aussi la portée négative du tweet de Donald Trump, et estime que les menaces du président américain ne nuisent pas à United 2026. Cordeiro se réjouit même de telles déclarations, qui pourraient, selon lui, booster le dossier nord-américain !

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FIFA
Foot FIFA

La Coupe des Confédérations menacée?

Foot CAF Awards
Foot CAF Awards

Voici le palmarès complet des CAF Awards

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Comment Infantino a flingué Maroc 2026


2 commentaires /

  • Hassan
    Le 07 May. 2018 à 08h56
    A noter qu'il ne faut pas sous estimer le travail fait en catimini par le Mexique en amérique latine ainsi que le Canada dans les autres pays asiatiques et africains.
  • Hassan
    Le 07 May. 2018 à 08h16
    Ne pas oublier surtout les compagnes menées par le Mexique en Amérique latine, les caraibes et le Canada à travers le monde, je pense qu'ils sont encore plus efficace que les USA.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

L’arbitre a fauté lors de FUS-WAC

Chocs et matchs des extrêmes en 19e journée

Le Raja déjà dos au mur

Breakdance aux JO? Oui, mais…

Hachim Massour se soigne à Milan

Le WAC, un rouleau compresseur

MCO-RSB, le match de tous les désordres

Ronaldo n’a pas porté la Vieille dame

L'échange d'arbitres officialisé avec l’Afrique

La FRMA rate un championnat du monde