Filinfo

Foot

Vidéo. Ligue des Champions: les mots forts de Walid Regragui avant Wydad-Petro Atlético

Walid Regragui, entraîneur du Wydad, s'est exprimé en conférence de presse au sujet de la demi-finale retour de la Ligue des Champions face à Petro Atlético, de ses attentes, de la finale et des agissements d'Al Ahly.

Walid Regragui, entraîneur du Wydad de Casablanca, était face aux représentants des médias, ce jeudi 12 mai, à la veille de la demi-finale retour de la Ligue des Champions contre les Angolais de Petro Atlético.

Les Rouges sont entrés en phase de concentration hier, mercredi 11 mai, dans un complexe hôtelier de Casablanca, et sont hautement focalisés: «on s’est préparés comme d’habitude. Nous ressentions une grande fatigue après le voyage mais nous avons convenablement récupéré».

Il fait ici référence au voyage en Angola. Les Rouges sont rentrés avec une importante victoire (3-1) au match aller, disputé le samedi 7 mai à l’Estádio 11 de Novembro de Luanda. Pour Regragui, il ne faut pas s’enflammer pour autant.

«Rien n’est encore fait. Nous sommes heureux de jouer devant notre public et conscients qu’ils viendront en nombre. Nous savons la responsabilité qui nous incombe», a déclaré le coach.

«Comme Belouizdad, ils n’ont rien à perdre. Ils disposent d’un bon entraîneur et d’une bonne équipe. Nous allons les respecter et faire un grand match chez nous. Ce qui nous importe c’est de passer en finale. Je ne veux pas de relâchement: qu’on soit ni trop optimiste, ni trop négatifs», ajoute Regragui.

L’ancien du FUS rappelle que les deux équipes sont devenues familières: «c’est notre quatrième confrontation, cette saison. Nous nous connaissons donc bien. Je pense que c’est pour cela qu’ils sont venus tard à Casablanca».

Il évoque ensuite les absents: «Nous n’avons ni Zouhair (El Moutaraji), ni (Muaid) Ellafi... mais celui qui rentre doit ressentir la responsabilité. Ce qui m’importe c’est l’animation, l’équilibre et l’imagination offensive des joueurs».

Interrogé sur la finale, programmée pour le lundi 30 mai au Complexe Mohammed V de Casablanca, Regragui en a profité pour lancer une pique à Al Ahly: «nous ne sommes toujours pas qualifiés pour la finale. Réfléchir ainsi viendrait à manquer de respect à Petro Atlético. Il me semble qu’il y a des équipes qui ne respectent pas leurs adversaires».

Al Ahly a vaincu les Algériens de l’ES Sétif (4-0) en demi-finale aller de la compétition et œuvre déjà pour faire changer le lieu de la finale, notamment en portant plainte au Tribunal arbitral du sport (TAS).

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous