Filinfo

Foot

Wydad-Sundowns: l'essentiel de la conf' de Adil Ramzi

Adil Ramzi et Ayoub El Amloud étaient face aux représentants des médias, ce samedi 4 novembre, à la veille de la finale aller de l'African Footbal League face aux Sud-Africains du Mamelodi Sundowns.

Adil Ramzi, entraîneur du Wydad de Casablanca, était présent en conférence de presse, aux côtés du latéral droit Ayoub El Amloud, à la veille de la finale de l’African Football League face aux Sud-Africains du Mamelodi Sundowns.

«J’adresse mes plus sincères condoléances à la famille de notre fils Oussama Falouh et à la famille du WAC. Il faisait partie des notres et nous honorerons sa mémoire», a d’abord affirme le coach, ému.

Il revient ensuite sur la finale de demain: «nous nous réjouissons de cette qualification en finale. Ce n’était pas facile avec le programme serré, la forte humidité, les longs déplacements. Cela prouve que j’ai un groupe de vaillants. Lors de ce match, ce sera le foot contre le foot. Sans arrières pensées, sans entourloupes. Le climat est en notre faveur, nous espérons représenter dignement notre pays, le Maroc».

«Nous devons marquer un maximum de buts et éviter d’en encaisser. Mais chaque match a ses spécificités. Nous pouvons l’emporter par 2 à 0 à l’aller et souffrir au retour. Ce sont des matchs ouverts et il faudra rester concentré. Surtout que cette équipe est différente de celles que nous avons affrontés auparavant. C’est une équipe qui joue au football. Notre objectif est d’allier le résultat à la performance», a ajouté le coach.

«Nous devons être physiquement prêts. En Tunisie, nous avons souffert après le but encaissé mais nous avons finalement pris le dessus mentalement. Nous pouvons battre n’importe quelle équipe», ajoute Ramzi en référence à la demi-finale retour face à l’Espérance de Tunis (0-1, t.a.b. 5-4).

Il revient d’ailleurs sur les larmes qu’il a versé suite à cette qualification: «mes larmes n’étaient pas des larmes de soulagement après la pression. C’était un moment d’émotion. Après mes 9 ans d’études, j’avais des moments de difficultés. J’allais rejoindre l’Equipe nationale mais ça ne s’est pas fait. Quand j’ai pleuré, j’était heureux de récolter enfin les fruits d’un dur labeur. Nous avons besoin de la confiance de tous pour réjouir tout le monde. Je veux pourvoir être fier de mes performances».

Enfin, Ramzi revient sur le report de la finale retour d’un jour (12 novembre): «le report de la finale retour est arrivé à point nommé, Avoir près d’une semaine de repos est bien venu. Moi qui ne joue pas, me sens fatigué (rires). Le report est forcément une bonne nouvelle».

Ayoub El Amloud s’est également exprimé au sujet de la finale: «les préparatifs se passent au mieux. L’important, c’est que tous les joueurs se portent bien. Nous nous devons de récolter un bon résultat pour envisager sereinement la manche retour. Nous sommes conscients du poids de cette rencontre. Ce ne sera pas facile à coup sûr et la rencontre se jouera sur des détails très simples. Nous suivons les indications du coach et avons l’ambition de récolter un résultat positif ici avant Pretoria».

Par Oumeima Er-Rafay et Khadija Sebbar
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Wydad de Casablanca
Foot Adil Ramzi
Foot Ligue des champions

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous