Filinfo

Foot

Premier League: City impressionne, Arsenal facile

Les joueurs d'Arsenal. © Copyright : DR
En disposant assez facilement de Leeds (4-1), avec un doublé du revenant Gabriel Jesus, Arsenal a gardé son avance en tête de la Premier League sur Manchester City qui avait balayé Liverpool sur le même score, samedi, pour la 29e journée.
A
A

City bien trop fort pour Liverpool
Privé d'Erling Haaland, Manchester City a profité des carences actuelles de Liverpool (4-1) pour recoller un peu au leader Arsenal.

Avec 64 points, les tenants du titre s'étaient temporairement rapprochés à 5 longueurs des Gunners, avant que ceux-ci ne gagnent également un peu plus tard pour rétablir leur huit unités d'avance.

Mais avec un match en moins et surtout un déplacement d'Arsenal à l'Etihad à la fin du mois, City peu entretenir un petit espoir de coiffer les Londoniens au poteau.

Liverpool glisse, lui, au 8e rang, à sept points des places qualificatives pour la Ligue des champions.

"De la 1ère à la 93e minute, cela a été une prestation parfaite", s'est réjoui Pep Guardiola, au micro de BT Sport, après le match, tant son équipe a su faire parler sa supériorité collective.

"Il n'y a rien de positif à dire sur ce match", s'est, à l'inverse, lamenté un Jürgen Klopp impuissant face aux manques de ses joueurs: "on ne peut pas ne pas être au duel dans les zones-clés et être aussi ouvert".

En l'absence d'Haaland et ses 42 buts en 37 matches, le champion du monde argentin Julian Alvarez, buteur pour l'égalisation et impliqué sur deux autres réalisations, a fait mieux qu'assurer l'intérim.

Le seul flottement du match est intervenu après l'ouverture du score contre le cours du jeu des Reds, sur une jolie frappe de Mohamed Salah après un contre bien mené (0-1, 17e).

Mais City a vite repris ses esprits et sur une très belle offensive collective, le centre à ras de terre de Jack Grealish a été repris par Alvarez aux six mètres (1-1, 27e).

L'Argentin a ensuite lancé Mahrez en profondeur sur son aile droite et le centre millimétré de l'Algérien a été converti par Kevin De Bruyne pour prendre l'avantage (2-1, 46e).

Dans la foulée, après une nouvelle action collective remarquable, Ilkay Gündogan a fait le trou avec sang-froid (3-1, 53e).

Grealish, après une sorte de long une-deux avec De Bruyne, a aggravé le score (4-1, 74e), montrant que la trêve internationale n'a rien fait perdre de sa dynamique à City.

Arsenal ne lâche rien
Un peu laborieux en première période, Arsenal a fait le nécessaire pour battre Leeds toujours menacé de relégation.

Les Gunners ont été mis dans le droit chemin par leur Brésilien Gabriel Jesus, titulaire pour la première fois depuis avant le Mondial, alors que Bukayo Saka a passé la première heure de jeu sur le banc.

Jesus a d'abord obtenu et transformé le pénalty pour l'ouverture du score (1-0, 35e), avant de creuser l'écart à 3-0 après dix minutes en seconde période, à la réception d'un centre de Leandro Trossard.

Entre temps, Ben White avait doublé la mise de près dès le retour des vestiaires (2-0, 47e) et Granit Xhaka a donné encore plus d'ampleur à ce nouveau succès probant des hommes de Mikel Arteta (4-1, 84e).

Leeds, 16e, avait sauvé l'honneur par Rasmus Kristensen à la 76e.

Crystal Palace décolle enfin
Pour leur premier match sous les ordres de Roy Hodgson, revenu aux affaires après le limogeage de Patrick Vieira, Crystal Palace a remporté son premier succès en championnat en 2023 face à Leicester (2-1).

Les Foxes avaient pourtant pris l'ascendant par Ricardo Pereira à la 56e mais un but contre son camp de leur gardien Daniel Iversen, trois minutes plus tard et surtout un but du Français Jean-Philippe Mateta dans le temps additionnel (90+4) ont offert aux Eagles cinq points d'avance sur la zone rouge.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Crystal Palace
Marocains du monde Crystal Palace

Crystal Palace: les premiers mots de Chadi Riad


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous