Filinfo

Foot

Premier League: le leader Arsenal bat son rival Tottenham et met City sous pression

Les joueurs d'Arsenal. © Copyright : DR
Le leader Arsenal a marqué les esprits dimanche en remportant le derby du nord de Londres chez son rival Tottenham (3-2), malgré des frissons en fin de partie, pour prendre quatre points d'avance sur Manchester City qui a disputé deux matches en moins.
A
A

Les "Citizens" (2es, 76 pts), triples tenants du titre, pourront rattraper une partie du retard en gagnant à Nottingham Forest dimanche (17h30). Ils ont également une cartouche en plus avec leur match en retard à disputer le 14 mai à Tottenham.

En attendant, Arsenal a fait ce qu'il fallait pour maintenir intactes ses chances de titre, vingt ans après le dernier sous Arsène Wenger.

Les quelque 61.500 spectateurs du Tottenham Hotspur stadium, chauffé à blanc, ont assisté à un drôle de match. Le volcan s'est éteint sous les coups de boutoir des "Gunners", rentrés au vestiaire en menant 3-0, puis il s'est réveillé avec l'espoir d'une incroyable remontée.

Chaque équipe a cherché à étouffer l'autre, et chaque équipe a dominé l'autre durant une période.

Arsenal a frappé en premier. Sur un corner tiré par Bukayo Saka, Pierre-Emile Hojbjerg a envoyé le ballon de la tête dans son propre but (15e, 1-0), sous la pression de Takehiro Tomiyasu.

Les "Spurs" se sont vite repris avec Cristian Romero, à deux doigts de marquer de la tête, mais l'arrière argentin a visé à côté (19e) puis sur un poteau (21e).

Son partenaire de la défense centrale, Micky Van de Ven, a battu David Raya de près, mais la VAR a détecté un hors jeu (25e) qui a rendu fou de colère le public local.

Tottenham, la C1 s'éloigne 
Sa détresse s'est accentuée peu après avec une contre-attaque rapide conclue par Saka (27e, 2-0), les mains derrière les oreilles pour célébrer son 15e but de la saison en Premier League.

Au départ de l'action, Tottenham a réclamé un pénalty, avec deux de ses joueurs à terre dans la surface adverse. Kai Haavertz a trouvé Saka d'une longue transversale, l'ailier droit a contrôlé, s'est débarrassé de Ben Davies d'un crochet et a enroulé du gauche.

Plutôt maladroits en attaque, les Spurs ont perdu Timo Werner sur blessure après une demi-heure et encaissé un nouveau pion de Haavert (38e, 3-0), de la tête sur un coup de pied arrêté, l'arme fatale des "Gunners".

Ils ont eu le mérite de repartir à l'attaque après la pause et leur ambition s'est concrétisée avec l'aide généreuse de David Raya, le gardien d'Arsenal, auteur d'un dégagement complètement raté sur Romero (64e, 3-1).

Le stade a hurlé quand Declan Rice, en voulant dégager loin un ballon chaud, a tiré dans Ben Davies (84e), et a chaviré de bonheur quand le capitaine Son Heung-min a inscrit son penalty (87e, 3-2).

Arsenal a toutefois réussi à conserver son mince avantage avant d'aller célébrer devant le parcage de ses supporters, pendant que le DJ du stade mettait la musique à fond pour étouffer le bruit adverse.

Pour l'équipe d'Ange Postecoglou, terrassée au match précédent par Newcastle (4-0), la défaite face au rival historique représente un sacré coup d'arrêt dans la course pour la Ligue des champions.

Au classement, elle accuse sept points de retard sur Aston Villa (4e, 67 pts), avec deux matches en retard cependant. Ses prochains adversaires s'appellent Chelsea et Liverpool, ce qui n'incite pas à l'optimisme.

Dans l'autre rencontre de l'après-midi, Bournemouth a battu 3-0 une équipe de Brighton (12e, 44 pts) actuellement dans une très mauvaise passe.

Les "Cherries" sont dixièmes avec 48 points, comme Chelsea juste devant eux. L'équipe d'Andoni Iraola était en position de relégation en octobre après avoir été incapable de gagner ses neuf premières rencontres.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Mercato
Foot southampton
Marocains du monde FA Cup

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous