Filinfo

Foot

Premier League: monologue d’Arsenal, bonne série pour Manchester United avec Amrabat remplaçant

Les joueurs de Manchester United. © Copyright : DR
Manchester United a décroché une très précieuse victoire sur la pelouse d’Aston Villa, ce dimanche 11 février, pour le compte de la 24e journée de Premier League. L’international marocain Sofyan Amrabat a disputé les dernières minutes du match.
A
A

Arsenal a remporté la plus large victoire de son histoire à l'extérieur en Premier League en pulvérisant West Ham (6-0), ce qui lui permet de rester dans la course au titre au soir de la 24e journée, disputée dimanche.

Manchester United a pour sa part créé la surprise en l'emportant sur le terrain d'Aston Villa (2-1), et confirme son regain de forme en signant sa troisième victoire d'affilée en championnat.

Arsenal et Rice éparpillent West Ham
Depuis sa victoire probante face à Liverpool dimanche dernier (3-1), Arsenal ne met personne d'accord sur sa capacité à sa mêler à la course au titre. Le show imposé à West Ham va un peu plus enrichir le débat, tant les Gunners ont surclassé un adversaire face auquel ils avaient perdu deux fois cette saison (3-1 en Coupe de la League en novembre et 2-0 à l'Emirates fin décembre).

Troisièmes avec 52 points, à seulement deux points de Liverpool et au même niveau que Manchester City, qui a un match de plus à jouer, les Gunners rappellent qu'ils savent aussi marquer, avec un bilan offensif (53 buts) quasiment égal à celui de leurs deux rivaux et la meilleure défense du championnat (22 buts).

Le début de match, très tactique, a rappelé la dernière confrontation entre les deux équipes, et a laissé plané le doute sur la capacité de David Moyes à piéger une nouvelle fois Arteta. Mais à la différence de décembre dernier, où les Gunners n'avaient pas marqué malgré un nombre incalculable d'occasions, ils ont cette fois-ci fait preuve d'un froid réalisme.

A commencer par Declan Rice, ancien Hammer de 2015 à l'été dernier, sifflé à chaque prise de balle, et qui a été impliqué dans trois des six buts avec deux passes décisives  - un corner et un coup franc - et un but - une frappe inarrêtable.

Saliba (32e), Saka (41e sur penalty, puis 63e), Gabriel (44e), Trossard (45+2) et enfin Rice (65e) laisseront leur nom sur une feuille de match historique puisque Arsenal n'avait jamais remporté une telle victoire à l'extérieur en Premier League.

A court terme, cette lourde défaite pose question pour West Ham. La formation de David Moyes, désormais huitième, n'a pas gagné un seul match en 2024, et a notamment été éliminée de la Coupe de la League par Bristol (Championship). Les Hammers, abandonné par leur public à partir de la deuxième mi-temps, ne semblent pas s'être remis d'une fin d'année 2023 euphorique - la meilleure de l'histoire du club selon Moyes.

Manchester United pleinement relancé
En dehors d'Erling Haaland, buteur samedi pour la première fois depuis novembre, l'autre attaquant scandinave qui fait trembler les défenseurs est Rasmus Hojlund. L'attaquant danois a contribué à la nouvelle victoire de Manchester United sur le terrain d'Aston Villa (2-1), qui permet aux Mancuniens de reprendre espoir dans la course à la qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Sixième avec 41 points, ils sont à cinq longueurs d'Aston Villa et six du premier qualifiable Tottenham.

Ce succès probant est le troisième de suite en championnat, une première cette saison.

Les Mancuniens ont ouvert le score à la 17e minute à la suite d'un corner et d'un ballon capté de la tête par Harry Maguire dont a bénéficié Hojlund. Le jeune Danois (21 ans) avait déjà donné le but de la victoire au match aller (3-2) alors que les Mancuniens avaient été menés par deux buts d'écart à la demi-heure de jeu. Le regain de forme des Red Devils coïncide avec son efficacité, puisqu'il a marqué dans chacun de ses quatre derniers matches.

Aston Villa a mis beaucoup de temps à égaliser (Douglas Luiz, 67e), et laissé penser qu'il pouvait l'emporter, après avoir déjà battu Manchester City et Arsenal à Villa Park à la fin de l'automne. Quatre jours après avoir raté son huitième de finale de coupe d'Angleterre devant Chelsea (1-3), la formation de Unai Emery a finalement de nouveau cédé, sur un centre de Diogo Dalot pour la tête de Scott McTominay (2-1, 86e) et a bien du mal à retrouver son efficacité de la première moitié de saison.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Crystal Palace
Marocains du monde Crystal Palace

Crystal Palace: les premiers mots de Chadi Riad

Marocains du monde Mercato

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous