Filinfo

Athlétisme

Une grosse affaire de dopage secoue l’athlétisme marocain

© Copyright : DR
Kiosque360. Plusieurs athlètes ont été épinglés dans une affaire de dopage par la Fédération royale marocaine d'athlétisme, qui a prononcé des sanctions très sévères. La FRMA tente par tous les moyens de sortir de la liste noire de l’IAAF, selon Assabah dont est tirée cette revue de presse.
A
A

Pas moins de 16 athlètes ont été accusés de dopage et licenciés par la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) qui a décidé de faire le ménage dans ce sport souillé par ce mode de triche, révèle le quotidien Assabah du mercredi 8 décembre.

Parmi ces athlètes impliqués dans cette affaire, certains font partie des différentes catégories d'âge de la sélection nationale, dont certains ont été écartés du championnat du monde des jeunes qui a eu lieu au Kenya.

La fédération a pris à-bras-le corps cette affaire, écartant 13 athlètes sur une liste de 24 qui devait participer au championnat du monde. Finalement, seuls 9 athlètes y ont pris part avec de modestes résultats à la clé. 

Toujours selon le quotidien Assabah, plusieurs athlètes épinglés dans cette affaire avaient déjà écopé d’une sanction dans une affaire similaire, avant de récidiver. Cela constitue une circonstance aggravante qui les expose à des sanctions plus sévères se situant entre 4 et 8 ans de suspension. En conséquence, cette affaire de dopage va mettre fin à la carrière de plusieurs athlètes trentenaires, alors que d’autres ont décidé de mettre un terme à leur carrière.

La FRMA et la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) ont mené une opération commune pour procéder à des contrôles des athlètes avant le championnat du monde, comme prévu par les procédures le règlement en vigueur.

En faisant preuve de rigidité, la FRMA a décidé de frapper fort en imposant le contrôle anti-dopage lors du championnat national et en prononçant des sanctions très sévères pour espérer sortir de la liste noire de l'IAAF.  

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous