Filinfo

Autres

Vidéo. Algérie: vice-champion olympique et ancien sélectionneur national, il est aujourd’hui marchand de fruits

Amar Benikhlef, ancien champion et ex-sélectionneur algérien de judo. © Copyright : DR
Vice-champion olympique et ancien entraineur de l’équipe nationale algérienne de judo, Amar Benikhlef dézingue, via un live sur Facebook, les responsables du sport dans son pays.
A
A

A 39 ans, Amar Benikhlef est aujourd’hui un vendeur de fruits dans un des souks populaires en Algérie, après sa retraite du monde du sport.

L’ancien judoka vient de lancer un cri de détresse sur Facebook, en s’en prenant vertement aux responsables de son pays. Il regrette de n’avoir jamais obtenu une médaille de mérite, «contrairement à d’autres qui n’ont rien donné au pays». Et de citer l’exemple de Zinedine Zidane «qui a bénéficié de toutes les grâces de la part des responsables, alors qu’il défendait les couleurs de la France».

Dans son live, l’ancien judoka s’en prend à la mauvaise gestion du sport dans son pays, «avec des intrus qui y pullulent et qui se sont accaparé tous les postes importants, ce qui a poussé bon nombre de sportifs qui aiment l’Algérie à s’éloigner du domaine».

Né le 11 janvier 1982 à Alger, Amar Benikhlef évoluait dans la catégorie des moins de 90 kg. Il a été sacré trois fois champion d’Afrique (2004, 2008 et 2010) et a obtenu la médaille d’argent aux Jeux panafricains en 2007.

Son grand exploit fut aux Jeux olympiques d'été de 2008 organisés à Pékin, où il s’est adjugé la médaille d’argent, après sa défaire en finale face au champion du monde en titre, le Géorgien Irakli Tsirekidze.

Benikhlef était aussi sélectionneur de l’équipe nationale algérienne de judo.
 

Par Khalid Mesfioui
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • imtiyaz
    Le 24 Feb. 2021 à 12h02
    Master 2 et il prépare le doctorat, Quel gâchis ! Alors qu'un responsable d'une chaine de télévision nationale était portier sans aucun diplôme.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous