Filinfo

Botola

La saison de tous les dangers

© Copyright : DR
La saison prochaine, qui sera barrée par le Mondial entre novembre et décembre, risque d’être sans queue, ni tête.
A
A

La finale de la coupe du trône, qui a eu lieu en milieu de semaine et s’est soldée par la victoire aux tirs au but de la valeureuse équipe de Berkane, a présenté une anomalie. Le Wydad, champion du Maroc et d’Afrique, s’est présenté sans son meilleur défenseur (Dari) et son meilleur attaquant et buteur (Mbenza). Ces deux garçons, qui ont contribué largement à la qualification pour la finale, n’ont pas pu la jouer. Parce que trop tard.

La finale a en effet été jouée au moment où la saison sportive était officiellement terminée et que le mercato d’été déjà ouvert. Les joueurs en fin de contrat ne sont plus là et les partants ont déjà plié bagages. C’est ainsi que Dari a déjà été cédé à Brest (où il s’apprête à jouer son premier match de L1 ce weekend), alors que Mbenza, dont le prêt d’une saison a pris fin, a déjà rejoint un nouveau championnat.

Il faut aussi ajouter le cas assez surréaliste de l’entraineur Walid Regragui. Au moment de la finale, il avait déjà quitté, administrativement parlant, le Wydad, son contrat d’une saison ayant expiré. Il a donc joué cette finale alors qu’il avait la tête ailleurs, n’étant plus lié aux Rouges.

Ces anomalies montrent deux problèmes qui plombent le football marocain. Le premier, c’est que la finale de la Coupe du trône, comme partout dans le monde, doit être disputée avant la clôture de la saison correspondante, et pas après.

Après l’heure, ce n’est plus l’heure.

Nous avons déjà connu des «retards» de plusieurs mois, voire de plusieurs années. Vous imaginez? Un club se qualifie pour la finale mais, au moment de la disputer, son entraineur n’est plus là et les cadres de son effectif ont changé de club. C’est du grand n’importe quoi. Si cette équipe gagne la finale, qui va pouvoir légitimement étoffer son palmarès d’une ligne supplémentaire: ceux qui ont qualifié l’équipe ou les autres qui n’étaient même pas là?

Le deuxième problème qui saute aux yeux, c’est celui de l’anticipation et de la vision à court et moyen terme, qui sont quasi-inexistantes. Au moment où la saison est bel et bien terminée, le Wydad, champion du Maroc et d’Afrique, est donc sans entraineur et sans recrues. Vous imaginez le Real, champion d’Europe, dans une telle impasse? Impossible.

C’est cela la réalité du football marocain. Nous avons des clubs en vacances depuis plusieurs semaines et qui sont sur le point de reprendre les entrainements. Pendant que d’autres, à leur tête le club le plus titré du pays, ne connaitront presque pas de trêve et ne savent pas avec quel entraineur et quel effectif ils vont entamer leur préparation.

A qui la faute? Aux dirigeants du football marocain, qui n’arrivent toujours pas à fixer un calendrier coupe et championnat, et à le respecter coûte que coûte, qui ont toujours du mal à composer avec le calendrier des matchs internationaux. Et aux clubs qui, connaissant cette réalité, restent lents à la détente et n’arrivent pas à anticiper.

L’absence d’anticipation pour les clubs et le désordre qui caractérise la programmation, voilà deux paramètres qui renvoient à la même source: l’absence de planning réel, de stratégie à court et moyen terme.

Et, pour ne rien arranger, nous sommes à la veille d’une saison de Coupe du monde, laquelle aura lieu entre novembre et décembre, c’est-à-dire au moment où la Botola commence à peine à embrayer. Cette perspective devrait faire frémir les amateurs et les acteurs du foot marocain. Quand reprendra la Botola? S’arrêtera-t-elle ou pas? Et si oui, comment casera-t-on les 30 journées de championnat et les multiples tours de la Coupe du trône?

Et on ne parle même pas des clubs concernés par les compétitions internationales!

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous