Filinfo

Foot

Allez Vahid, épate-nous!

© Copyright : DR
En recevant le Libéria, le sélectionneur national est en situation idéale pour tenter, enfin, des «choses». Aura-t-il suffisamment d’intelligence (et de souplesse) pour le faire?
A
A

Il est un peu dommage que le Libéria soit obligé de recevoir le Maroc à Casablanca. Un déplacement à Monrovia aurait été un vrai test pour les Lions. Les derniers déplacements en date, celui de Kinshasa face à la RDC (1-1) ou le récent USA–Maroc en amical, ayant montré de nombreux motifs d’inquiétude.

Ce qui est sûr, c’est que le match de ce soir n’aura rien à voir avec la réception de l’Afrique du Sud (2-1), jeudi dernier à Rabat. Le Maroc n’a pas été mauvais, mais il a eu besoin de tirer 29 fois au but (probablement un record dans l’histoire des Lions) et de cadrer 10 fois avant de trouver la faille à deux reprises seulement. Le bon côté, c’est que cette équipe est capable de se créer des occasions. Mais elle manque d’efficacité ou, pour employer un langage plus technique, il lui manque la justesse technique. C’est-à-dire le geste juste au moment juste.

La justesse technique ne s’improvise pas. Ce n’est pas une question de système de jeu mais de profil de joueurs et de choix du onze de départ. Il a fallu attendre la rentrée de Harit et Ounahi, qui n’ont pas les pieds carrés, pour avoir cette touche technique, cette capacité de créer des décalages, d’éliminer, de combiner.

Face au Libéria, les Lions ne sont pas obligés de tirer 29 fois au but. Pour gagner, il leur faudra cette qualité technique qui a longtemps fait défaut jeudi dernier. Ce qui passe par certaines retouches au onze de départ.

Parce qu’il y a un autre problème dans cette équipe, c’est celui de l’équilibre défensif. En amical face aux Etats-Unis, les Marocains auraient pu prendre une valise sans les réflexes de Bono et la «gentillesse» des Américains qui ont levé les pieds en fin de match. Face à l’Afrique du Sud, nous avons vu les mêmes problèmes. Face à la RDC aussi, sans oublier l’Egypte dans la dernière CAN…

Cela veut dire que les adversaires connaissent les faiblesses défensives de cette équipe. Si la charnière Saïss–Aguerd a été très souvent prise dans son dos, alors qu’elle n’est pas la plus vilaine au monde, c’est qu’il y a une raison.

A la perte du ballon, les Lions se retrouvent déséquilibrés. Côté droit, les montées de Hakimi ne sont pas compensées et Saïss se retrouve trop souvent à défendre en un contre un parce que, dans le rôle d’essuie-glace au milieu, Amrabat ne peut pas être partout.

Le problème se pose aussi à gauche où Aguerd est parfois livré à lui-même (rappelez-vous le but de Salah à la CAN) parce que Masina a du mal à se retourner, qu’il n’arrive pas à fermer son couloir et que Chair, pourtant intéressant offensivement, n’a pas le coffre pour revenir coulisser derrière.

Même les milieux travailleurs que sont Amallah ou Barkok n’ont pas le volume nécessaire pour multiplier les courses et évoluer, comme semble le vouloir Vahid, dans un registre de box to box.

A côté de son manque de justesse qui plombe son élan offensif, la team de Vahid souffre donc d’un équilibre défensif trop fragile, qui ne tient qu’à un fil: le travail de harcèlement et le pressing haut des attaquants et l’activité d’Amrabat. C’est trop peu pour protéger Bono et sa charnière centrale, de plus en plus exposés au fil des matchs.

C’est ce problème récurrent qui a fragilisé les Lions chaque fois qu’ils ont eu affaire à un adversaire de qualité égale ou supérieure. Face au Libéria, qui n’est pas une foudre de guerre, Vahid aura donc toute latitude pour tenter des choses, essayer des formules alternatives, comme faire une place pour le trio wydadi (Attiat Allah à gauche, Dari dans l’axe, Jabrane au milieu) ou évoluer avec une pointe au lieu de deux, en adjoignant un joueur de couloir capable de faire la différence en un contre un (coucou Rahimi).

Et qu’il se fixe, pour une fois, sur une vraie défense à trois, avec de vrais pistons à droite et à gauche, au lieu de jongler avec des formules intermédiaires, boiteuses. Ce match face au Libéria est idéal pour donner pleinement leur chance aux garçons cités plus haut, c’est le moment de les intégrer au groupe.

Allez Vahid, c’est le moment ou jamais de sortir des sentiers battus, épate-nous!

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous