Filinfo

Foot

Espagne: le Real gagne et les marques de soutien affluent pour Vinicius

© Copyright : DR
Des États-Unis à l'Espagne en passant par l'ONU, les marques de soutien affluent en faveur de Vinicius, cible d'insultes racistes dimanche à Valence et blessé ce mercredi pour le match du Real Madrid, vainqueur du Rayo Vallecano 2-1 grâce à un but de Rodrygo célébré poing levé façon Black Power.
A
A

"Nous sommes tous Vinicius, ça suffit": à l'instar de la banderole déployée dans le virage sud du stade Santiago-Bernabéu mercredi soir, les joueurs du Real ont prôné l'union, posant dos aux photographes, en ligne, arborant tous un maillot floqué du nom et du numéro 20 de Vinicius.

Avant le coup d'envoi, les joueurs des deux équipes ont posé derrière une affiche "Racistes, hors du football", produit de la toute récente collaboration de la Liga, de la fédération espagnole (RFEF) et du Conseil supérieur des Sports espagnol (équivalent du Secrétariat d'État aux Sports en France) dans la lutte antiraciste.

Le Brésilien, blessé à un genou mais présent en tenue civile, a applaudi en échange, visiblement ému par ce geste, avant d'aller s'asseoir en tribune présidentielle à côté de Florentino Pérez, le puissant président du club madrilène.

En toute fin de match (89e), son compatriote Rodrygo a offert la victoire aux Merengues, et a célébré son but poing levé et tête baissée, comme les sprinteurs américains Tommie Smith et John Carlos aux JO de 1968 à Mexico, un geste devenu depuis un symbole de la lutte antiraciste.

- Tebas s'excuse -
Mardi, deux jours après les incidents qui se sont déroulés dimanche au stade Mestalla à Valence, les autorités espagnoles ont procédé à sept interpellations entre Valence et Madrid, dans le cadre de diverses enquêtes pour injures racistes envers Vinicius.

La commission de discipline du football espagnol a décidé de sanctionner le Valence CF d'une fermeture partielle de son stade Mestalla pour cinq matches et de 45.000 euros d'amende, et a annulé la sanction du Brésilien, qui avait écopé d'un carton rouge dimanche. Enfin, plusieurs arbitres ont été mis à pied.

Mais malgré ces effets immédiats, l'épisode "horrible" vécu par l'ailier international brésilien continue d'émouvoir, partout dans le monde.

"Nous appelons tous ces événements sportifs partout dans le monde à contrer, combattre et prévenir le racisme", a déclaré mercredi le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU Volker Türk, jugeant que ces nouveaux incidents marquaient "un rappel brutal de la prévalence du racisme dans le sport".

"J'ai vu les chants dirigés contre Vinicius. Ils étaient absolument horribles", a réagi à Washington le porte-parole du Département d'État américain Matthew Miller, mercredi.

Même Javier Tebas, le sulfureux président de la Liga, qui avait dans un premier temps défendu son organisme pointé du doigt par "Vini", avant de témoigner son soutien au Brésilien, a finalement présenté ses excuses mercredi.

"Une grosse partie des gens, surtout au Brésil, n'ont pas compris mon message. Je ne voulais pas attaquer Vinicius, mais si la plupart des gens l'ont compris de cette façon, je dois m'excuser. Je me suis mal exprimé, au mauvais moment", a reconnu Tebas sur ESPN.

- Benzema marque encore -
Anecdotique à côté de ce combat social, et dénuée de tout enjeu sportif, la rencontre comptant pour la 36e journée de Liga a débouché sur un succès étriqué du Real.

A la demi-heure de jeu, Karim Benzema a joué un coup franc rapidement avec Fede Valverde, et après un une-deux avec l'Uruguayen, le Ballon d'Or 2022 a crocheté le portier du Rayo pour ouvrir la marque (31e).

Benzema est allé célébrer son but en boitant et a semblé s'être fait mal sur l'action, mais a finalement continué à jouer sans problème.

Grâce à ce succès, le Real repasse provisoirement deuxième, deux points devant l'Atlético Madrid, qui se déplace sur le terrain de l'Espanyol Barcelone en soirée (22h00).

Dans les autres matches du jour en Espagne, Elche et le Séville FC sont restés dos à dos (1-1), et Villarreal a dominé Cadix 2-0, faisant quelque peu durer le suspense concernant le dernier ticket pour la Ligue des champions.

Le "Sous-Marin jaune", 5e, pointe à cinq points de la Real Sociedad (4e), vainqueur d'Almeria 1-0 mardi.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde terrorisme
Marocains du monde terrorisme

Le Real Madrid visé par Daech?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous