Filinfo

Foot

Vidéo. Foot: Mohamed Ihattaren, un grand talent gâché trop tôt?

Il faut dire qu’aux Pays-Bas, les observateurs considéraient Mohamed Ihattaren comme un grand espoir du football néerlandais. Aujourd’hui, le Néerlando-marocain est porté disparu depuis près de 10 jours. Son histoire pourrait se finir très mal. Explications.

En 2019, le monde du football a découvert un petit jeune pétri de talent et a qui on promettait un avenir radieux. Mohamed Ihattaren était la grande révélation en Eredivisie. Malgré des débuts plus que prometteurs avec le PSV Eindhoven, le jeune joueur serait actuellement sur les traces d’Ibrahim Afellay, dont la carrière n’a pas suivi le talent.

Sacrifices familiaux


Né le 12 février 2002 à Utrecht, Ihattaren a été recruté par le PSV à l'âge de 8 ans, alors qu'il était connu de tous les scouts (recruteurs) du pays. Il a d'ailleurs été inspiré par le parcours d’Afellay, qui était comme lui, un gamin de sa ville issu de l’immigration marocaine et qui a aussi fait ses débuts au PSV à l'âge de 10 ans. 

Ihattaren a toujours répété qu'il doit tout à sa famille. Originaire d'Al Hoceima, son père, décédé le 6 octobre 2019 après un long combat avec le cancer, était venu aux Pays-bas dans les années 70. Il avait travaillé dur au sein d'une entreprise de boissons pour subvenir aux besoins de ses enfants.

À ses débuts, Mohamed Ihattaren faisait le déplacement chaque jour entre Utrecht et Eindhoven, soit 200km de route. Il était accompagné par son frère aîné, Yassir, qui a dû abandonner son poste de professeur d'histoire pour aider son petit frère à réaliser son rêve de devenir footballeur professionnel.

Propulsé en haut de l’affiche

Installé dans la peau d'un titulaire par l’ancien coach du PSV, Mark Van Bommel, Mohamed Ihattaren a confirmé tout son potentiel. Lors de sa première titularisation de la saison 2019-2020, il a inscrit son premier but en championnat face au Heracles Almelo. Dans le match qui suit, il a été de nouveau titularisé en Ligue Europa face à Apollon et a signé de nouveau sa première réalisation en compétition européenne.

Lors de cette première saison, il comptait 7 buts et 9 passes décisives en 33 matches (toutes compétitions confondues). Mais son bilan est ensuite devenu très maigre suite à des tensions avec son propre club. Ses absences entraînaient des spéculations sur un possible transfert.

À lire aussi: Grosse inquiétude: Mohamed Ihattaren va très mal

Les plus grands clubs européens suivaient de près les performances d’Ihattaren. Le talentueux milieu offensif était dans le viseur de Manchester City, Chelsea, le Milan AC et même le Real Madrid. Finalement, c’est la Juventus de Turin qui a réussi à le faire signer pour les quatres prochaines années, en le prêtant dans la foulée à la Sampdoria.

La disparition de son père, un tournant 

Mohamed Ihattaren a vu son père souffrir pendant de longues années. Ce dernier était atteint d’un cancer qui lui a coûté la vie en octobre 2019.

Une disparition qui l’a terriblement affecté. Deux ans après cet évènement tragique, le jeune joueur a visiblement toujours du mal à affronter son chagrin.

Avec son transfert en Italie, son entourage espérait que ce changement de club pourrait l’aider à trouver le chemin de l’apaisement, mais la séparation avec son père s’avère plus douloureuse.

Le choix des Pays-Bas: le grand regret 

Un mois seulement après le décès de son père, Mohamed Ihattaren a tranché quant à sa nationalité sportive. Malgré les efforts intensifs de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), il a finalement opté pour les Pays-Bas.

Ronald Koeman, sélectionneur des Oranje à l’époque, avait rencontré le joueur en personne pour lui remettre son propre maillot. Et c’est en mars 2020 que le Néerlando-marocain a reçu sa première convocation. Il a été rappelé de nouveau en août de la même année, mais sans jouer aucun match.

Il aurait même regretté de ne pas avoir opté dès le départ pour les Lions de l’Atlas. Un changement de nationalité est évoqué en coulisses. Mais il reste à savoir si Vahid Halilhodzic a besoin de lui pour les prochaines échéances.

Avis de recherche

Vendredi, La Gazzetta dello Sport a lâché une bombe, annonçant la disparition du joueur, rentré aux Pays-Bas le 12 octobre dernier. Le média italien a indiqué que Mohamed Ihattaren n’a pas donné de signe de vie et ne répond pas aux appels de ses dirigeants.

Son contrat de prêt à la Sampdoria pourrait prendre fin plus tôt que prévu, lui qui ne semble pas avoir d'avenir à Gênes, ni à Turin d'ailleus.

À lire aussi: Pays-Bas: Mohamed Ihattaren porté disparu

Cette disparition pourrait faire basculer sa vie et marquer ainsi le début de la fin d’un homme destiné à faire des miracles sur les terrains.

Toutefois, Ihattaren, âgé seulement de 19 ans pourrait toujours rebondir s’il arrive à trouver un club qui pourrait l’accueillir, lui et son moral si fragile. Mais pas sûr que cela suffise.

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • mounir
    Le 22 Oct. 2021 à 16h28
    il a besoin d'un parrain. il est tres jeune encore.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous