Filinfo

Foot

C1: déjà qualifié, le PSG déroule contre Bruges grâce à Mbappé et Messi

© Copyright : DR
Le PSG, déjà qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, s’est largement imposé contre Bruges (4-1) mardi au Parc des Princes lors de la dernière journée de la phase de groupes.
A
A

Cette fois le Paris Saint-Germain a bien joué sa partition offensive pour assommer le Club Bruges (4-1), où son duo Mbappé-Messi, un doublé chacun, a donné toute sa mesure, mardi en Ligue des champions.

Ce n'était pas une symphonie, mais le PSG a montré du beau jeu. Avec un nouveau solo de Kylian Mbappé et un Lionel Messi chef d'orchestre, Paris a donné du spectacle à ses supporters pour ce match qui ne changeait rien à son classement, mais qui élimine le champion de Belgique de toutes les coupes d'Europe.

Jouer sans pression, puisqu'ils étaient déjà qualifiés pour les 8e de C1 avant ce match, a probablement libéré les esprits parisiens, et les puristes feront remarquer que leurs adversaires présentent la pire défense des 32 équipes, avec 19 buts encaissés.

Mais que les mélomanes ne boudent pas leur plaisir devant les jolis buts des joueurs de Mauricio Pochettino, chef de chorale à l'étoile requinquée. Son équipe a bien joué, produisant son meilleur match depuis sa victoire sur Manchester City (2-0).

Kylian Mbappé a rendu le match facile au PSG en marquant un doublé dans les sept premières minutes (2e, 7e).

Il a d'abord marqué d'une frappe enroulée dès la première attaque des Rouge et Bleu.

Coup de rein de Messi 

Sur le second but, l'harmonie est parfaite avec Angel Di Maria: un appel net, l'oeil de l'Argentin pour lancer son attaquant dans la profondeur, et un joli coup d'archet de "Kyky" pour frapper, sans jamais lâcher du regard le ballon qui venait de derrière.

Bruges est par ailleurs l'une des victimes favorites de Kylian Mbappé, qui avait déjà signé un triplé dans la Venise du Nord en 2019 (5-0).

Encore une fois décisif, le champion du monde est sorti, remplacé par Mauro Icardi (83e), sous l'ovation du Parc des Princes, qui espère toujours qu'il ne va pas s'en aller à la fin de son contrat en juin...

Après ce prélude énergique, le vieux maître Lionel Messi est entré en scène, sous une pluie glaçante.

Il a pris le temps de s'accorder, avec un premier éclair dans un coup de rein de la "Pulga", qui n'a pas marqué sur le coup (31e), mais a rassuré sur son punch.

Le même frisson a parcouru l'échine du Parc des Princes sur son enchaînement de dribbles, deux minutes plus tard, infructueux également, mais plein de promesses. Comme sur cette frappe croisée de peu à côté (35e).

Accélération de Mbappé 

Le but est venu après une nouvelle accélération de Mbappé, qui a décalé Messi. Le septuple Ballon d'Or s'est enfoncé en dribblant et a décoché une frappe imparable (38e).

Peu avant, Bruges avait commencé à se rebeller, Gianluigi Donnarumma détournant une frappe de Mats Rits (36e).

Après la pause, les Flamands ont retrouvé de la voix, le gardien italien a dû se coucher sur une frappe de Noa Lang (54e).

Les Brugeois avaient besoin d'un meilleur résultat que Leipzig pour basculer en Ligue Europa, ne se sont pas découragés alors que le RB battait 2-1 contre City, brisant tous leurs espoirs.

Et le virtuose Lang a traversé la défense parisienne pour offrir un but mérité à Rits (68e).

Mais la dernière note devait revenir à Messi, en transformant un penalty (76e s.p.) qu'il a lui même obtenu, fauché par Ignace Van der Brempt.

Voilà la Pulga à 5 buts en C1, 4 pour Mbappé, en attendant la phase éliminatoire, où le PSG devrait retrouver le dernier membre du trio, Neymar. Il leur reste du temps pour s'accorder avant les vrais grands concerts.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous