Filinfo

Foot

Chronique. Retour de la compétition phare du football de club, la Ligue des Champions

Les joueurs du Real Madrid célèbrent le quatrième but contre Liverpool, le 21 février, en 8es de finale aller de la Ligue des Champions. © Copyright : DR
La Liga, jadis compétition leader du football européen, n’existe plus que par le Real Madrid. Barcelone et l’Atlético de Madrid n’arrivent plus à passer les phases de groupe et Séville ou Villarreal brillent plus souvent en Europa League qu’en Ligue des Champions.
A
A

La programmation de la Coupe du Monde de football, en novembre-décembre 2022, a complétement bouleversé la saison footballistique des clubs européens. La première partie de la saison, les principaux acteurs, les joueurs vedettes des principaux championnats, se préparaient pour la Coupe du Monde et depuis leur retour, ils récupèrent.

À tout seigneur tout honneur, les clubs anglais, principale destination des meilleurs joueurs du monde, présentent à l’issue des matchs allers des 8èmes de finale de la Ligue des Champions un bilan plutôt médiocre. Chelsea a perdu face au Borussia Dortmund 1-0, Tottenham s’est incliné face à un club italien, le Milan AC, 1-0 et Manchester City n’a pas pu faire mieux qu’un match nul face à Leipzig 1 but partout. Il faut dire que les représentants anglais n’étaient pas au mieux de leur forme depuis le retour du Mondial. La seule équipe qui semblait reprendre un peu du poil de la bête, Liverpool, s’est complétement effondrée face à l’habitué des exploits en Ligue des Champions, l’incroyable Real Madrid, champion en titre et détenteur de 5 Ligues des Champions sur les 8 titres distribués depuis 2014. On y reviendra!

La Liga, jadis compétition leader du football européen, n’existe plus que par le Real Madrid. Barcelone et l’Atlético de Madrid n’arrivent plus à passer les phases de groupe et Séville ou Villarreal brillent plus souvent en Europa League qu’en Ligue des Champions.

La Bundesliga fait par contre meilleure figure avec les victoires du Bayern de Munich –brillant vainqueur du Paris Saint-Germain, le club des stars et des paillettes–, et du Borussia Dortmund et le match nul de Leipzig devant le principal favori des bookmakers chaque année depuis 7 ans, Manchester City. La seule déception est du côté de l’Eintracht Francfort, et encore il faut la chercher, qui a perdu 2-0 face à Naples à domicile. La question que l’on peut légitimement se poser: est-ce une surprise? Franchement? Non, sur ce que montre Naples depuis le début de l’année, c’est loin d’être le cas.

Certains pensaient que la domination de Naples sur le Calcio s’expliquait par la faiblesse des équipes italiennes, ils devront revoir leurs analyses. L’Italie revient en force. C’est vrai que les Italiens n’étaient pas qualifiés à la Coupe du Monde Qatar 2022! Mais l’AC Milan, le club le plus titré de la compétition après le Real, a battu Tottenham, et l’Inter de Milan, dernier club italien à avoir gagné la Ligue des Champions, a battu Porto 1-0. En outre, leurs qualifications au prochain tour restent ouvertes.

Les clubs portugais ne déçoivent jamais. Avec peu de moyens, ils sont toujours présents lorsqu’il s’agit de se battre. Benfica a battu à domicile Bruges, la surprise des groupes de qualification, et Porto s’est incliné après avoir longtemps résisté face à l’Inter.

Quels sont les enseignements à tirer de cette première manche ?

La spectaculaire victoire du Real à Anfield! Cette équipe a des ressources qui semblent par moment inépuisables. Sa force c’est qu’elle ne renonce jamais et qu’elle y croit toujours, et surtout qu’elle ne prend rien à la légère. Même avec trois buts d’avance, ses joueurs savent que rien n’est encore joué. Cette équipe est pourtant en reconstruction. Elle dispose de vedettes au service de la transmission des valeurs du club: Benzema, Modric, Kroos, Carvajal, Nacho.

Les vedettes charismatiques Ramos et Cristiano sont parties, elles sont remplacées par des jeunes qui ont déjà attrapé le virus et l’ADN des Remontadas: Valverde, Vinícius Júnior, Rodrygo, Camavinga, Tchouameni, Militao, etc.

La deuxième équipe à avoir fait forte impression, c’est Naples! Une équipe avec laquelle il faudra compter cette saison, c’est une certitude. 

Le Bayern et Manchester City sont des valeurs sûres, même s’il faut rester prudent pour Munich. En affrontant le PSG, l’équipe sera en difficulté. On ne peut pas imaginer qu’un club comme le PSG, ayant dans ses effectifs le meilleur joueur de tous les temps, Lionel Messi, le meilleur joueur du monde, Kylian Mbappé et le meilleur latéral, notre Achraf Hakimi national, ne réagisse pas avec fermeté à Munich la semaine prochaine.

En tous les cas, la compétition est lancée et bien lancée avec son lot de surprises programmées.

Par Larbi Bargach
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Marocains du monde Ligue des champions

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous