Filinfo

Foot

Mondial 2022: on a regardé Canada-Maroc à Benjdia, quartier de Bounou et de feu Ben Barek

Yassine Bounou est rentré dans l’Histoire du football marocain, voire mondial. Bien avant lui, feu Larbi Ben Barek avait, lui, marqué l’histoire du ballon au niveau planétaire. Mais qu’ont-ils en commun le grand keeper et l’immense joueur qu’était la Perle noire?

Avec la qualification, ce jeudi 1er décembre 2022, pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2O22, Yassine Bounou est rentré, à grands pas, dans l’Histoire du football marocain.

«Nous connaissions Yassine, depuis son jeune âge. Il était aimable avec tous, et surtout fort sympa», a dit de lui un ancien ami.

Un autre, tout aussi élogieux, souligne: «Nous le voyions assidu lors de ses entrainements. Nous l'encouragions pour sa hargne et sa détermination. Nous l’aimons beaucoup».

Dans ce quartier de Benjdia de Casablanca, où feu Larbi Ben Barek a vécu le plus clair de son temps, on se remémore toujours son souvenir.

C’est que, il est impossible de parler foot, dans ce quartier, sans évoquer le souvenir de la Perle noire.

Par Zouhair Hijari et Khadija Sabbar
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous