Filinfo

Marocains du monde

Adel Taarabt fait son mea culpa: «j’ai payé mes erreurs»

© Copyright : DR
A 30 ans, l’international marocain a mûri. Il dit ne plus vouloir regarder dans le rétroviseur tout en reconnaissant les erreurs du passé dont, dit-il, lui et lui seul a payé les frais. Ses propos.
A
A

Adel Taarabt aurait pu être, compte tenu de son talent, parmi les meilleurs joueurs du monde si sa carrière n’était pas entaché par ses multiples problèmes avec les clubs où il est passé et qui sont dus à son tempérament impulsif et un certain manque de discernement.

Evoluant aujourd’hui au club portugais de Benfica, Taarabt est revenu sur ses erreurs passées. «Je n’ai fait de mal à personne, je suis le seul à être touché par le passé», a reconnu le jour lors d’une interview diffusée sur Instagram.

Mais le Lion de l’Atlas se dit optimiste pour l’avenir. Il s’étonne même qu’à l’âge de 30 ans, il puisse être aussi performant. «Je ne croyais pas que mon corps répondrait aux efforts exigés. Je ne sens pas que j’ai 30 ans. Le changement de mon style de jeu, le rôle qui m’est attribué sur le champ de jeu et surtout ma capacité à courir entre 12 et 13 km par match, je suis très surpris par mes performances», a ajouté, enthousiaste, le joueur.

Par ailleurs, le natif de Taza se dit heureux au Benfica et espère remporter le doublé avec ce grand club.

Né le 24 mai 1989, Adel Taarabt a été formé au RC Lens et a disputé trois matchs avec l’équipe de France des moins de 17 et autant avec celle des moins de 19 ans. Il a opté par la suite pour le Maroc.

Il est passé par plusieurs clubs européen (Tottenham Hotspur, Queens Park Rangers, Fulham, AC Milan, Genoa). Partout où il est passé, il a laissé le souvenir d’un joueur au talent immense.

Par Khalid Mesfioui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Adel Taarabt
Marocains du monde Adel Taarabt

Adel Taarabt, le Lion renaît de ses cendres

Marocains du monde Coronavirus
Marocains du monde Portugal

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous