Filinfo

Marocains du monde

Egypte: quand un professeur universitaire prétend la mort de Bencharki

Achraf Bencharki (à droite) et Emam Ashour © Copyright : DR
C'est une affaire qui bouleverse le Zamalek. Un professeur à l’université de Sohag a été suspendu pour avoir prétendu la mort d'Achraf Bencharki. Les détails.
A
A

Un professeur à l’université de Sohag (Egypte) a été suspendu pour une affaire impliquant Achraf Bencharki. Il aurait prétendu la mort de l’international marocain, par le coronavirus, dans un examen.

Ce dernier tournait autour de la prétendue mort du joueur et du litige autour de son héritage. 

L’évènement a bouleversé les supporters du Zamalek qui ont massivement demandé au club de poursuivre cet individu en justice. Une enquête a été ouverte au sein de l’université, qui a présenté ses excuses et affirmé que les professeurs choisissent les sujets des examens sans concertation avec la direction.

Le Zamalek a «fermement condamné» l’affaire et l’a considéré comme une «provocation» à l’encontre des supporters du club et une «atteinte» à Bencharki. «C’est l'une des formes les plus laides d'intolérance haineuse», écrit le club dans un communiqué, ce mardi 2 mars. Il porte l'affaire jusqu'au ministère de l'éducation.

Par Salwa Hosni
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous