Filinfo

Marocains du monde

Fiorentina-West Ham: Sofyan Amrabat irréprochable, Nayef Aguerd pragmatique...le match à la loupe!

Nayef Aguerd réconforte Sofyan Amrabat, après la défaite deux buts à un de la Fiorentina face à West Ham, en finale d'Europa Conference League, ce mercredi 7 juin, à Prague. © Copyright : DR
Sofyan Amrabat et Nayef Aguerd croisaient le fer lors de la finale de l'Europa Conference League, entre la Fiorentina et West Ham, ce mercredi 7 juin, à la Fortuna Arena de Prague. Voici leur match à la loupe.
A
A

En guise d'amuse-bouche, juste avant Manchester City-Inter Milan, ce samedi 10 mai, en finale de Ligue des Champions, l'Europa Conference League nous offrait une ultime rencontre opposant la Fiorentina de Sofyan Amrabat et West Ham, le club de Nayef Aguerd.

Un duel marocain qui nous garantissait, et ce, dès le début de la rencontre, un sacre européen pour l'un de nos Lions de l'Atlas. Pour sûr, les deux coéquipiers en sélection ne se sont pas retrouvés face à face de nombreuses fois, leur différence de poste oblige. Néanmoins, Nayef Aguerd et Sofyan Amrabat, ont tous les deux eu un match dans le match.

Sofyan Amrabat impérial dès le début

Le milieu de terrain était attendu au tournant. Comme enjeu, remporter une première coupe d'Europe avec la Viola, et permettre ainsi à son club -qu'il quittera très probablement cet été- de jouer la Ligue Europa l'an prochain. Deux récompenses non négligeables au vue de la 8e place de la Fiorentina en Serie A cette saison, pourtant si proche d'une qualification européenne (la septième équipe de Serie A accède à l'Europa Conference League, ndlr).

Le fameux duel du milieu de terrain entre Sofyan Amrabat et Declan Rice, le meneur de jeu londonien, était sur toutes les lèvres des médias anglophones et italiens. Le Marocain n'a pas manqué l'occasion de marquer les esprits. Dans une première mi-temps sans faute, il reste clinique, tant dans ses passes (91% de réussites) que dans ses tacles et son jeu vers l'avant.

Mais comme son rôle l'oblige, il s'est forcément essayé à la défense, et là encore, il excellait dans ce domaine. Au vu de la forte domination de la Fio tout au long du match, Dodo, le latéral droit de la Viola, était fortement sollicité lors des phases offensives. Ainsi, Sofyan Amrabat prenait la place du Brésilien, aux côtés de Milenkovic et de Ranieri, lorsque son équipe était en possession du ballon.

De l'autre côté du terrain, Nayef Aguerd se montre peu, ne touchant qu'une quinzaine de ballons. La balle circule bien du côté de la Viola (65%), mais la possession est stérile. Les occasions de la Viola sont peu concluantes (7 tirs en première période mais aucune tentative n'est cadrée, ndlr), et le défenseur marocain et sa défense tiennent le coup jusqu'à la pause.

La chance sourit à Nayef Aguerd

La seconde mi-temps est à l'antipode des premières 45 minutes. La tension monte d'un cran et la frustration se ressent sur les visages des 22 acteurs de la rencontre. Nayef Aguerd ne fait pas exception. Le Marocain, touché par le coude de son adversaire lors d'un duel, a forcément été surpris, puis énervé, lorsque Carlos Del Cerro, l’arbitre de la rencontre, l’a averti d’un carton jaune (53e). Mais le joueur de West Ham va retrouver le sourire, après que son équipe obtienne, et transforme un penalty (Benrahma ouvre le score à la 62e, ndlr) après une faute de main de Biraghi.

La tendance se renverse et Sofyan Amrabat tacle toujours autant, avec de moins en moins de finesse. Le milieu de terrain a jusque-là dominé dans tous les compartiments, et a même été le joueur qui a touché le plus de ballons (96). Mais comme tout joueur, il s'essouffle. Les fans londoniens commencent à chanter à la gloire de leur joueur, comme si la Coupe d'Europe était déjà à portée de main. À peine finissent-ils leur première mélodie que la Fiorentina réagit. Cinq minutes plus tard précisément (67’), Bonaventura enchaîne et remet le compteur à égalité. Nayef Aguerd, présent au contact du buteur lors de l'action décisive, aurait pu d'ailleurs mieux faire.

La lutte continue, et dure, jusqu'aux dernières minutes de la rencontre. Sofyan Amrabat finit lui aussi par être averti, en fin de match (84e) après une accumulation de fautes. Le milieu de terrain bascule d’ailleurs en fin de match vers des standards plus offensifs. Éloigné de ses trente derniers mètres, le Lion de l'Atlas tente même de faire la différence, avec une frappe lointaine, stoppée par Alphonse Areola (89'). La tendance était à la prolongation, mais Jarrod Bowen en a décidé autrement.

Quelques secondes plus tard, le joueur contre-attaque, capte le ballon en profondeur distillé par Lucas Paquetá et délivre Nayef Aguerd et les siens. West Ham est champion d'Europe et le défenseur des Lions de l'Atlas, s'il reste une saison de plus dans la capitale anglaise, disputera l'Europa League l'an prochain. Un sort tragique pour Sofyan Amrabat , en revanche, qui sort par la petite porte. Offrir un trophée à son club pour ce qui était très probablement son dernier match avec la Fiorentina aurait conclu une belle histoire, et surtout, une saison de haut niveau.

Par Hicham Bennis (Journaliste stagiaire)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Foot Botola Pro Inwi

1 commentaires /

  • kiri
    Le 08 Jun. 2023 à 16h24
    Aguerd ds l'equipe type de la C5
    Pas Amrabat !!!! cherchez l'erreur !!!!
    vivement que les 2 aillent ailleurs ...
    Aguerd Top 5 anglais
    Amrabat top 3 Espagnol
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous