Filinfo

Marocains du monde

N’enterrez jamais Ayoub El Kaâbi!

Ayoub El Kaabi. © Copyright : AFP
Beaucoup semblent avoir enterré Ayoub El Kaâbi, le buteur d’Olympiakos. Quelle erreur!
A
A

Ce garçon a toujours eu le sens du but, et il a toujours «planté», partout où il a joué. Mais sans être jamais reconnu, ce qui représente une totale injustice.

Jeudi dernier, lors de la demi-finale aller de l’Europa ligue (C4 européenne), il a battu à lui seul Aston Villa en réalisant un hat-trick (4-2). Ce n’est pas donné à tout le monde. Dans quelques jours, avec de la chance, il pourrait rejoindre le club très fermé des Lions qui ont gagné une coupe européenne. Avec Bounou, En-Nesyri Aguerd, et Hakimi. Et en étant une pièce centrale de son équipe, s’il vous plait.

Pourquoi l’a-t-on donc enterré, alors qu’il continue de briller de mille feux? Ce n’est pas tant pour son âge (31 ans dans quelques semaines) mais pour son vécu en sélection, et pour son profil technique. Il a toujours été le joueur le plus sifflé.

Ses stat’, pourtant, sont plus qu’honorables. En six ans avec les Lions (il était déjà du Mondial 2018), il a marqué 10 fois en 32 apparitions. Seuls Ziyech et En-Nesyri font mieux. Mais le ratio reste intéressant.

Le problème d’El Kaâbi est double. D’un côté, il a gardé, de son passé de défenseur, une technique plutôt fruste. Ce n’est pas Messi, ni Mbappé, qui peuvent «inventer» des buts ou marquer après avoir éliminé trois adversaires. Il a besoin des autres pour marquer, pour exister.

Au Maroc, c’est un fait, on s’attarde davantage sur le «style» et sur la technique balle au pied. On oublie l’efficacité, les stat’, le jeu sans ballon, l’apport au collectif. C’est comme ça, et ce n’est pas près de changer.

L’autre problème d’El Kaâbi est que jamais un sélectionneur n’a réellement misé sur lui. Même pas Hervé Renard, le premier à lui avoir fait confiance. A l’Olympiakos, comme au Wydad ou à Berkane, El Kaâbi a toujours été bien entouré et bien servi. Avec les A’ aussi, surtout sous Sellami. 

Comme Boussati ou Krimau avant lui, voire Hamdallah aussi, c’est un joueur de surface. Il lui faut des joueurs de couloir, capables de déborder et de centrer. Mais plus que tout, il est rapide et mobile. C’est un joueur de transition. Il est également capable de fixer en permanence un ou deux défenseurs, les empêchant de monter.

Au Wydad par exemple, Benzarti l’avait bien compris. A l’Olympiakos aussi. Mais pas avec les Lions de l’Atlas, jamais.

El Kaâbi, il faut savoir l’utiliser. Sur le terrain, mais aussi en dehors. Car c’est un self-made man, un garçon qui s’est fait tout seul, et qui revient de loin. Il n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche, il s’est fait tout seul, se révélant sur le tard alors que son destin d’obscur joueur de Botola 2 semblait scellé.

Nous parlons quand même d’un joueur qui pèse un but sur deux matchs, voire plus, toutes compétitions confondues. Quand on le met en confiance, la récompense est au bout.

En sélection, il a toujours été très peu servi. Au lieu de l’associer à un attaquant «tourneur», capable de mettre le pied sur le ballon et de servir les autres (un profil à la Rahimi), on l’abandonne seul en pointe, sans munition.

Pire, on l’associe à une autre pointe, comme En-Nesyri, ce qui est une totale aberration. Vahid, dans son temps, tombait dans ce piège. Même Walid n’y a pas échappé (voir le match fatidique contre les Bafana Bafana).

C’est dommage parce que ce garçon aurait pu être le grand attaquant – buteur qui manque tant aux Lions de l’Atlas. Et ce ratage rappelle celui de Youssef El Arabi, son coéquipier à l’Olympiakos. Lui aussi possède un ratio impressionnant, partout où il est passé, même en sélection (16 buts en 47 sélections, excusez du peu). Mais sans jamais être mis dans de bonnes dispositions avec les Lions de l’Atlas.

Quel dommage!​

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Jeux olympiques 2024

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous