Filinfo

Foot

Hécatombe: cinq crises cardiaques ont terrassé des joueurs en deux mois sur les terrains de football

© Copyright : DR
Kiosque360. Plusieurs joueurs succombent dans les stades en raison de défaillance cardiaque. Un phénomène qui s’est accentué durant les dernières années et dont les raisons restent encore insuffisamment comprises rapporte le quotidien Assabah, dont est tirée cette revue de presse.
A
A

Les stades ont été endeuillés, ces deux derniers mois, par la disparition de cinq joueurs victimes de la “mort subite”. Le 30 octobre au cours d’un match du FC Barcelone contre le Deportivo Alavés, l’Argentin Sergio Agüeroa a failli y passer après avoir fait un malaise cardiaque, ce qui l’a obligé à annoncer sa retraite des terrains de football, rapporte le quotidien Assabah du lundi 27 décembre.

Ce samedi, le capitaine du MC Saida (Algérie), Sofiane Loukar, est décédé à l’âge de 30 ans suite à un choc survenu en plein match sur le terrain de l’ASM Oran à l’occasion de la 10e journée de la Ligue 2. A la 26e minute, le défenseur central a été victime d’un télescopage avec son gardien de but, Bendoula.

Après avoir reçu les premiers soins, l’Algérien avait dans un premier temps repris sa place sur le terrain. Mais il s’est ensuite écroulé à la 35e minute. Malheureusement, Loukar a ensuite succombé à une crise cardiaque en chemin vers l’hôpital d’Oran.

Au Mexique, le club de Tornado a connu la mort de Taouifik Ramzy dans des conditions similaires. A Oman c’est  Moukhaled Al-Raqadi, joueur du Mascate FC, qui est décédé le 23 décembre après avoir subi une crise cardiaque lors d’un échauffement pour un match de championnat d’Oman. Pourtant, le joueur a été transporté d’urgence dans un hôpital où il est décédé peu de temps après son arrivée.

En Egypte, c’est le gardien du club de troisième division, Ribat Al Anouar, Ahmad Amine qui a été retrouvé inconscient dans le vestiaire par un coéquipier qui a lancé l’alerte. Malgré l’intervention des médecins, le portier n’a pas survécu à ce qui semble s’apparenter à un malaise cardiaque.

En Angleterre, Dylan Rich est mort le dimanche 5 septembre 2021, à l’age de 17 ans.  il avait été victime d’un premier malaise lors d’un match qui se jouait à Nottinghamshire, et qui opposait les joueurs juniors de West Bridgford Colts à ceux de Boston United. Il avait ensuite fait une deuxième attaque cardiaque, dans l’ambulance qui le conduisait à l’hôpital.

A en croire une étude scientifique récente, le risque d’arrêt cardiaque est devenu le principal danger qui guette les joueurs. Et l’analyse de Youness Sihla, médecin du club Chaba Al Massira abonde dans ce sens: la mort subite trouve son origine dans un déficit cardiaque difficilement detectable.

Plus inquiétante est l’analyse d’un médecin à l’hôpital régional de Benslimane qui affirme qu’il existe une corrélation entre les virus de la grippe et l’arrêt cardiaque. Chaque fois qu’un joueur souffre d’une grippe, il doit automatiquement arrêter les entrainements et l’effort qui risque d’accentuer la faiblesse du cœur, a-t-il conseillé. 

Il préconise dans la foulée les tests cardiaques avant le début de chaque saison et un suivi pendant le déroulé de la saison, ainsi que la mise à disposition dans les stades d'un défibrillateur pour avoir le bon diagnostic du rythme cardiaque de la victime d’un malaise et prendre la bonne décision durant les premières minutes pour éviter un drame.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • Sport
    Le 27 Dec. 2021 à 08h13
    Tout le monde aura compris que ce sont là les effets "protecteurs" du vaccin anti-covid...
  • Yves
    Le 27 Dec. 2021 à 07h28
    La vaccination contre le Covid….
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous