Filinfo

Foot

La planète football orpheline d'«El Pibe de Oro»

Diego Maradona fut LA légende du football mondial. © Copyright : DR
Kiosque360. Diego Armando Maradona, l’idole et la légende du football mondial, est décédé à l’âge de 60 ans. Le quotidien L'Equipe lui a consacré une rétro intitulée "Mort d'un Dieu".
A
A

Décidément, 2020 est une bien triste année. Aujourd’hui, Diego Maradona a succombé à un arrêt cardiaque dans sa maison de Tigre, où il était en convalescence à la suite d’une opération à la tête. L'information a été annoncée dans un premier temps par les principaux journaux argentins, Clarin et La Nacion, avant qu’elle ne soit confirmée dans la foulée par la porte-parole de la légende argentine du football. La presse mondiale s’est empressée à relayer l’info en rendant un dernier hommage à "El Pibe De Oro", parti à l'âge de 60 ans. 

Le quotidien sportif L’Equipe a ressorti une phrase tirée de l’une des premières interviews de l’emblématique numéro 10 argentin pour rappeler la passion qu’il incarnait. "J'ai deux rêves: disputer la Coupe du monde et la gagner", disait le joueur alors âgé que de 12 ans seulement. Quatorze années plus tard, il a soulevé la Coupe du monde au Mexique après avoir marqué 5 buts, mais aussi les esprits de tout amateur de football: "Son match contre l'Angleterre, en quarts de finale, qui forgera sa légende", écrit L’Equipe

Maradona marquera d'abord de la main (geste qu'il a qualifié de "Main de Dieu", rappelle L’Equipe) avant de dribbler toute la défense de l'équipe adverse pour inscrire son deuxième but. En 2002, la FIFA a tout simplement consacré ce but comme étant le plus beau du XXe siècle. "Diego Maradona (34 réalisations en 91 sélections) a aussi été élu meilleur joueur de l'histoire des Coupes du monde par le Times, devant Pelé et Beckenbauer", ajoute le quotidien français. 

Si l’Argentine pleure son enfant, Naples pleure son "Roi". L'été 1984, Maradona a atterri à Naples après deux années au Barça et a été accueilli par 75.000 personnes au San Paolo, lui qui a été acheté pour 7,5 millions de dollars, un record à l’époque. "Entre 1987 et 1990, il est au sommet de son art. Il remporte le doublé Coupe-Championnat 1987, est sacré meilleur buteur de la Serie A en 1988, gagne la Coupe de l'UEFA 1989 (avec une note de 10/10 de La Gazzetta en finale contre Stuttgart), puis encore un Scudetto en 1990”, détaille L’Equipe.

Il a aussi fait vibrer les supporters du FC Séville lors de la saison 92/93 en étant décisif vingt fois en trente matches. "Mais c'est du côté de Boca Juniors et d'Argentinos Juniors qu'il faudra aussi se tourner pour revenir sur le génie qu'il était très tôt", explique L’Equipe. Avec le Boca, il a inscrit 115 buts en 166 rencontres. 

Maradona a aussi eu une vie remplie de frasques, comme en 1991 quand il est contrôlé positif à la cocaïne après un match joué avec Naples contre Bari. Il est ensuite jugé pour possession de drogue et écope de 14 mois de prison avec sursis. Lors de la Coupe du monde 1994, et après le match Argentine-Nigeria il est contrôlé positif à plusieurs types d'éphédrine. "Sa dépendance aux drogues a sûrement eu une influence sur son comportement violent au quotidien", commente le quotidien français. 

Il s'est reconverti en entraîneur ces dernières années avec la sélection d'Argentine pour la coupe du monde 2010 avant d’aller à Al Wasl aux Emirat arabes unis ou encore les Dorados de Sinaloa au Mexique et Gimnasia la Plata en Argentine où il était coach jusqu'à sa mort ce mercredi.. 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous