Filinfo

Foot

Pourquoi la Liga menace de faire grève?

© Copyright : DR
Le syndicat des footballeurs du Championnat d'Espagne menace la Ligue professionnelle de se mettre en grève, si cette dernière n'annule pas son projet de faire jouer de match aux États-Unis. Mais pourquoi les joueurs espagnols refusent-t-ils cette idée?
A
A

C'est un "non" unanime que les joueurs de Liga ont opposé au président de la Ligue espagnole, Javier Tebas, qui a signé un accord avec un promoteur américain, Relevent Sport, pour organiser des rencontres de championnat -dès cette saison- aux Etats-Unis ou au Canada.

A l’issue d’une réunion auxquelles des stars du Real Madrid et du FC Barcelone, comme Sergio Ramos et Sergio Busquets, ont notamment participé, le président de l’AFE David Aganzo a martelé : "Nous sommes fatigués de ces décisions unilatérales qui affectent directement les joueurs", comme celle de "jouer hors d’Espagne".

"Nous nous sommes habitués à voir un football uniquement fait d’argent et d’affaires", a déploré le président de l’AFE, regrettant que la Ligue, qui prône depuis quelques années une politique de conquête internationale en vue de s’imposer sur le marché des droits télévisés, ne prenne plus en compte "la santé et les risques pour les joueurs".

Aganzo a également pointé les "calendriers hyper serrés" et ses "horaires qui ne bénéficient qu’au public étranger". Il en ressort aussi que les joueurs évoluant en Liga n'auront aucun retour financier avec ces matchs joués à l’extérieur de la péninsule ibérique.

Si la Liga ne renonce pas à cette idée, "fin septembre ou début octobre, nous devrons commencer à agir", assure Aganzo, qui se dit "prêt à aller jusqu’au bout", évoquant la possibilité d’une "grève".

Le championnat espagnol a enregistré durant la saison 2016-2017 3,6 milliards d’euros de recettes, dont près de 40 % correspondent aux droits télés, dégageant un bénéfice avant impôts de 234 millions d’euros. Pour la saison 2017-2018, la Liga a dépassé pour la première fois la barre des 4 milliards d’euros de revenus.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous