Filinfo

Foot

Suspendu par la Fifa, Ahmad Ahmad a 60 jours pour faire appel

© Copyright : DR
Kiosque360. Ahmad Ahmad est suspendu pour 5 ans par la FIFA. C’est un séisme au sein de la CAF, qui devra élire un nouveau président au mois de mars prochain.
A
A

Ce lundi est un jour qui restera dans la mémoire du président de la CAF, Ahmad Ahmad. Le Malgache a appris ce matin, comme le rappelle Al Akhbar dans sa livraison du 24 novembre, que la chambre de jugement de la Commission d’éthique à la FIFA a décidé de l’interdire de toute activité relative au football aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans.

Ahmad Ahmad devra aussi s'acquitter d’une amende s’élevant à 200.000 francs suisses. Il pourra cependant faire appel de ces décisions s’il le souhaite dans un délai de 60 jours. La Fifa a enquêté sur les agissements du président de la CAF entre 2017 et 2019 et ce, suite à un nombre important de plaintes. 

Le quotidien explique qu’avec cette décision, Ahmad Ahmad ne reviendra jamais au siège de la CAF, lui qui est déjà en isolement à cause du Covid-19. C'est son premier vice-président, le Congolais Constant Omari, qui dirige actuellement l’instance. Le Malgache est aussi écarté de la prochaine course pour le fauteuil de président de la CAF. Il faisait face à l’Ivoirien Jacques Anouma, le Mauritanien Ahmed ould Yahya, le Sénégalais Augustin Senghor et le Sud-Africain Patrice Motsepe. 

Al Akhbar rappelle qu’en 2019, Ahmad Ahmad avait été interrogé par la police française concernant un contrat qu’il avait rompu unilatéralement avec l’équipementier Puma, avant de donner le marché à Tactical Steel. Pour le quotidien casablancais, cette mise à l'écart du président de la CAF permettra le retour, au sein de la CAF, des lobbys qui ont été écartés par le Malgache.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous