Filinfo

Foot

Ligue 1: sans forcer, Lille enfonce Marseille et ses Lions

Azzedine Ounahi avec avec Jonathan David lors du match Lille-Marseille (3-1), le 5 avril 2024. © Copyright : DR
Au terme d'un match qui a mis du temps à se débloquer, Lille a entretenu sa belle dynamique en battant à domicile Marseille (3-1) vendredi en ouverture de la 28e journée de Ligue 1, plongeant le club phocéen dans le marasme. Les internationaux marocains, Azzedine Ounahi et Amine Harit, ont été titularisé avec l’OM et il ont été remplacés en cours de jeu.
A
A

La logique des formes actuelles des deux clubs a été respectée au Stade Pierre-Mauroy, celle du classement confirmée. Le Losc a enchaîné un cinquième match sans défaite pour reprendre provisoirement la troisième place (49 points), tandis que l'OM a été battu pour la troisième fois consécutive en championnat, où il pourrait descendre plus bas que son actuel septième rang (39 points) à l'issue de la 28e journée.

Surtout, le club nordiste écarte un concurrent aux places européennes, une semaine après avoir déjà repoussé son rival Lens. Match après match, les Dogues se rapprochent de la prestigieuse et lucrative Ligue des champions.

Ils préparent aussi idéalement leur déplacement jeudi à Birmingham, où ils affronteront Aston Villa en quart de finale aller de la Ligue Europa Conférence, dans une confrontation sans doute plus relevée.

Tout le contraire de l'OM, qui ira les valises pleines de doutes à Lisbonne pour affronter le Benfica en quart de la Ligue Europa.

Cabella brille 
Dans un stade presque comble (47.000 spectateurs) et sous un temps pour une fois doux, les acteurs de ce match ont d'abord proposé un spectacle ennuyeux. La première période a été décevante entre Lille qui a eu la maîtrise du ballon (57,7%) mais a manqué d'idées et Marseille qui s'est surtout évertué à défendre.

C'est justement dans ce domaine que les Olympiens ont failli par la suite en encaissant un but devenu d'un rien, d'une passe en retrait pas suffisamment appuyée de Luis Henrique, déjà auteur d'une frappe beaucoup trop molle en première période, vers son capitaine Samuel Gigot. Jonathan David a récupéré le ballon puis a piégé le capitaine marseillais pour obtenir un pénalty qu'il a transformé avec assurance (52e), inscrivant son seizième but en championnat.

De retour en forme ces dernières semaines, Gigot s'est fait avoir une deuxième fois, cette fois par Rémy Cabella, auteur d'une superbe frappe enroulée pour doubler le score (71e).

Cabella a donc profité de ce match pour se montrer de nouveau à son avantage, au cours d'une saison difficile individuellement. "C'est un joueur qui a beaucoup d'expérience, l'a complimenté son entraîneur Paulo Fonseca après la rencontre. Contre Lens (2-1 la semaine dernière, NDLR), la stratégie nous a poussés à faire jouer Gabi (Gudmundsson), mais aujourd'hui, on avait besoin d'un joueur plus décisif, plus fort dans les derniers mètres."

"Personne n'a pris le relais" 
Le Portugais a explosé de joie après le but de son N.10, fait inhabituel, sans doute conscient de l'importance de ce deuxième but dans un match incertain.

Il a probablement moins apprécié le cadeau offert par sa défense, qui a permis à l'OM de réduire le score (81e). Mais l'entraîneur de 51 ans a été inspiré en faisant entrer en jeu Gabriel Gudmundsson, qui a porté quelques minutes plus tard l'estocade finale (84e), profitant d'un marquage inexistant.

Privée de Chancel Mbemba, Jonathan Clauss, Bamo Meïté et Amir Murillo, la défense marseillaise s'étiole de semaines en semaines: elle a encaissé dix buts lors des quatre dernières rencontres.

"On ne perd que des joueurs importants, a regretté Jean-Louis Gasset dans la foulée du match. J'ai toujours l'espoir que quelqu'un saisisse sa chance. J'attendais des réponses par rapport aux blessures. Il nous manque six joueurs titulaires ce soir. Ce soir personne n'a pris le relais.

Il va devoir trouver des solutions rapidement pour remettre son équipe sur les rails de l'Europe. Lille fonce dessus à grande vitesse.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Zakaria Aboukhlal
Marocains du monde Stade de Reims

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous