Filinfo

Foot

Bravo championnes!

Zineb Ibnouzahir © Copyright : DR
Voir ainsi le Maroc être représenté par ses femmes et briller à une telle échelle grâce à ses compétences nationales est le plus beau des trophées.
A
A

L’exploit qu’ont réalisé les Lionnes de l’Atlas en arrivant en finale de la CAN féminine vaut plus que mille discours féministes. Bien plus qu’une compétition sportive, ce tournoi de football a pris des dimensions sociétales et politiques qu’on ne soupçonnait pas.

Ce stade plein à craquer d’hommes et de femmes, d’adultes et d’enfants, venus soutenir l’équipe féminine nationale, ces chants de supporteurs repris à l’unisson, cette ambiance électrique propre aux matchs de football, ces joueuses acclamées par la foule, ces cafés bondés de téléspectateurs… Hier soir, le Maroc a dévoilé une autre de ses facettes, celle d’un pays ouvert et bien dans ses bottes, tordant le cou à bien des clichés.

D’un côté, des clichés occidentaux qui cantonnent la femme musulmane à une victime de la vie subissant ce que la société patriarcale lui impose. De l’autre, des clichés bien de chez nous qui se nourrissent de la Hchouma pour dicter aux femmes une ligne de conduite.

Si nos Lionnes ont réussi l’exploit de parvenir en finale de la CAN et surtout d’être la première équipe féminine arabe à se qualifier pour la coupe du monde de football, elles ont surtout réussi à faire tomber bien des barrières au sein même de la société, et surtout entre les sexes. Réussir cela par le biais du football, ce sport associé à la masculinité par excellence, est en soi un véritable tour de force.

Quel plus beau témoignage que leur parcours sportif pour prôner l’égalité des sexes. Quelle belle leçon à donner aux jeunes générations sur le dépassement de soi malgré les aprioris et les obstacles. C’est là la beauté du sport, ce parent pauvre des portefeuilles ministériels qui réussit là où les discours politiques échouent, en donnant sa chance à tout un chacun, en valorisant les compétences masculines autant que féminines, en consacrant le talent, en donnant toute sa dimension à la notion d’égalité entre classes sociales et entre sexes.

Tout aussi important, voir ainsi le Maroc être représenté par ses femmes et briller à une telle échelle grâce à ses compétences nationales est le plus beau des trophées. Car si nos Lionnes n’ont pas remporté cette finale de la CAN face à l’extraordinaire équipe d’Afrique du Sud, elles ont réussi à incarner ce Maroc auquel on aspire. Un pays qui valorise sa jeunesse et à qui cette jeunesse le rend bien, en étant prête à se dépasser pour le représenter de la plus belle des façons.

Par Zineb Ibnouzahir
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous