Filinfo

Foot

Comment Achraf Hakimi s'est retrouvé à défendre les couleurs du Maroc

© Copyright : DR
Hervé Renard, ancien sélectionneur des Lions de l'Atlas, se souvient des premiers pas d'Achraf Hakimi avec le Maroc. Le coach français, actuellement à la tête de la sélection saoudienne, a accordé une longue interview au site Goal, dans laquelle il a évoqué les qualités de l'actuelle star du PSG.
A
A

Il a toujours été un titulaire indiscutable au sein de la sélection nationale; Achraf Hakimi a toujours fait l'unanimité auprès des sélectionneurs des Lions de l'Atlas.

Sa première convocation date de 2016, sous l'ère Hervé Renard. Ce dernier se souvient d'ailleurs des débuts du joueur de 22 ans.

“Il avait évolué avec les sélections de jeunes du Maroc. Et puis Nasser Larguet, qui est l’actuel directeur du centre de formation de Marseille, était directeur technique national du Maroc me l’a recommandé. À ce moment, je cherchais un latéral gauche, car j’avais du mal à trouver un joueur à ce poste qui me convienne. Alors vous allez me dire qu’il évolue en tant que latéral droit, mais quand il est venu à la fin de l’entraînement, je lui ai demandé de se mettre à gauche et puis il centrait aussi bien que sur le côté droit. Et c’est de là que c’est parti”, a déclaré l'actuel sélectionneur de l'Arabie Saoudite à Goal

Actuellement, Hakimi est parmi les meilleurs buteurs et passeurs avec le Paris Saint-Germain. Il a toujours eu un style de jeu offensif et c'est ce qu'a confirmé Renard. “À la fin de chaque entraînement, lorsqu’on faisait un travail devant le but avec les joueurs offensifs, il venait tout le temps et il disait: “Moi, je suis attaquant. Et à chaque fois, il était aussi efficace que les attaquants”, ajoute-t-il. 

Interrogé sur son arrivée à Paris, le double champion d'Afrique (2012 avec la Zambie et 2015 avec la Côte d'Ivoire) affirme que l'ascension du Marocain était prévisible. 

“Non, ça ne m’étonne pas du tout. Je l’ai dit avant que les matchs officiels ne commencent. Il fait partie des meilleurs latéraux du monde et s’il est là, ce n’est pas par hasard. Quand on est capable de marquer neuf buts avec Dortmund et 7 avec l’Inter Milan en championnat, là il en est à 3 avec le PSG, c’est que l’on a des qualités immenses. Ce n’est pas une surprise et il n’a encore pas fini d’étonner”, conclut-il. 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions UEFA
Foot Ligue des champions UEFA

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous