Filinfo

Foot

Hakim Ziyech, du banc à «sauveur» des Lions?

Hakim Ziyech. © Copyright : DR
C’est la loi du foot. De la logique, en somme. Et, à de très rares exceptions près, les joueurs en mal de temps de jeu ne sont pas sélectionnables. A moins que…
A
A

A l’origine de l’éjection de Vahid Halilhodzic (il faut le dire sans ambages), Hakim Ziyech fera, à coup sûr, son retour en équipe nationale sous l’ère du nouvel entraineur national, Walid Regragui, qui sera présenté officiellement ce mercredi 31 août.

La vox populi avait tranché: Hakim Ziyech doit revêtir le maillot national. Les dirigeants lui ont donné raison, en mettant fin au bail du coach franco-bosniaque, qui était très réticent à l’idée de le re-convoquer.

Passons les passes d’armes entre le désormais ancien sélectionneur national et le joueur, tant ils n’étaient guère sympas. Les deux hommes, par presse interposée et via les réseaux sociaux, se livraient à une sorte de combat de coqs qui ne manquait pas parfois, sinon souvent, d’amuser la galerie.

Coach Vahid est parti. Une victoire pour son «ennemi juré»? Même si la réponse coule de source, la décence exige de ne pas forcer sur la dose.

Il n’en demeure pas moins qu’une question s’impose avec une grande acuité, celle de savoir si Hakim Ziyech, qui sera sans doute rappelé pour le prochain rassemblement de la team nationale devant disputer, en Espagne, deux matchs amicaux contre le Chili et le Paraguay, mérite vraiment d’être sélectionné.

Et pour cause: en ce début de saison 2022-2023, le milieu offensif marocain de Chelsea n’a bénéficié que de quelques minutes de jeu. En plus, il est comme qui dirait dans le désarroi: son club l’ayant mis sur la liste des départs, il est en quête d’un nouveau club. Ce qui n’est pas une simple sinécure.

La question est d’autant plus légitime que nombre de grands joueurs ont toujours cherché de nouveaux clubs pour éviter de moisir sur le banc de touche, et être, partant, sélectionnés dans leurs équipes nationales en perspective des grandes échéances.

C’est la loi du foot. De la logique, en somme. Et, à de très rares exceptions près, les joueurs en mal de temps de jeu ne sont pas sélectionnables.

Le prochain sélectionneur national, dont on dit qu’il a déjà pris contact avec des Lions de l’Atlas évoluant à l’étranger, devrait faire de Hakim Ziyech l’une de ses pièces maîtresses. 

Acculé à céder à la vox populi, le nouveau patron de l’équipe nationale ne pourrait que s’y soumettre. Tant mieux si cela est bon pour le moral.
Bon vent.

Par Abdelkader El-Aine
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions UEFA

2 commentaires /

  • yachor
    Le 30 Aug. 2022 à 19h01
    J'ai connu une époque ou un non-titulaire en club était d'office non-sélectionnable ,alors avec tout ce remue-ménage autour de ziyech on a un peu de mal à comprendre le football d'aujourd'hui.
  • A
    Le 30 Aug. 2022 à 16h43
    Je n’ai pas confiance en ce joueur,,,
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous