Filinfo

Foot

N’enterrez pas les Lions de Ammouta!

© Copyright : DR
On ne va quand même pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Le Maroc n’a pas gagné la Fifa Arab Cup, mais il a largement assuré. Si, si.
A
A

Il ne faut pas tourner trop vite cette page de la Fifa Arab Cup. Les Marocains, tenants du titre et faisant logiquement partie des favoris, sont sortis dès les quarts. Ont-ils raté leur tournoi? Oui, mais en même temps non, pas tout à fait. Parce que, dans le jeu, ils n’ont pas perdu un seul match. Et dans le contenu, ils n’ont pas tout raté, et on verra dans ce qui suit pourquoi.

Le premier tour fut parfait. Trois matchs, trois victoires, neuf buts marqués et zéro concédé. L’opposition n’était pas si faible puisqu’il y avait l’Arabie saoudite, qui figurait parmi les prétendants à la victoire finale, et la Jordanie qui ira aux quarts et obligera l’Egypte à attendre les prolongations pour gagner.

Ce premier bilan était plus que parfait. La preuve, le sérieux avec lequel les Marocains, avec une équipe de «coiffeurs» (les remplaçants) ont gagné leur dernier match, alors qu’ils étaient déjà qualifiés. Il fallait le faire.

Ce qui n’allait pas dans cette équipe? Pas grand-chose, si ce n’est une petite remarque que l’on relevait ici même. Les défenseurs marquaient plus que les attaquants, ce qui n’est jamais rassurant.

Arrive ce fameux quart de finale face à l’équipe d’Algérie. Avec le recul, on réalise que ce fut clairement le plus beau match du tournoi. Les deux équipes méritaient d’ailleurs de passer.

Une analyse plus fine nous montre que les Marocains ont fait preuve d’énormes qualités sur deux plans au moins. Physique et mental, traditionnellement les points faibles des sélections marocaines.

Physiquement, les Lions ont répondu présents et ont même pris un léger ascendant sur leurs adversaires, ce qui s’est vu particulièrement en deuxième mi-temps. Mentalement, ils sont revenus deux fois au score, ce qui n’est jamais simple face à un adversaire techniquement (légèrement) supérieur.

Encore une fois, ils ont scoré par des défenseurs. Mais les deux buts ont été marqués sur des balles arrêtées. Les balles arrêtées, tant offensives que défensives, relèvent de la concentration. Sur ce match, comme pour le reste du tournoi, les Marocains ont été forts, très forts.

Concentrés, mentalement et physiquement au point, en somme très bien préparés, qu’a-t-il donc manqué à cette équipe pour écarter l’Algérie? Ayons la lucidité de le réaliser et surtout de le dire: il leur a manqué un supplément de qualité technique et de vécu international, que les Algériens, eux, avaient.

Ce n’est pas un hasard si les «Fennecs» sont allés au bout. On l’écrivait ici même: ils possèdent plusieurs champions d’Afrique et mondialistes. Des garçons comme Brahimi ou Belaïli ont plané sur le tournoi, en étant très au-dessus des autres. Pour écarter cette belle machine, il aurait fallu de la réussite tant offensive que défensive. Les Marocains n’ont pas eu cette réussite. Et ils se sont logiquement inclinés devant plus forts qu’eux, mais seulement aux tirs aux buts.

Les procès qui ont été intentés à Ammouta paraissent injustes et totalement déplacés. Il a fait le boulot. Physiquement et mentalement, ses joueurs étaient au point. Tactiquement, il a rivalisé avec l’Algérie, dont il a longtemps bloqué les rampes de lancement au milieu de terrain. Son coaching a été également irréprochable.

En définitive, ce qui a manqué à Ammouta, ce sont des joueurs de très haut niveau, au moins un par ligne, qui ont déjà disputé un Mondial ou brillé à la CAN… Comment le lui reprocher?

Si, comme on le pense, Ammouta quitte cette sélection, il pourra le faire avec la tête haute. Les bases qui ont servi à son travail sont les bonnes. Elles ressemblent d’ailleurs assez à celles de Vahid, à la tête de l’équipe A: sérieux, discipline, préparation mentale et physique.

Mais Vahid peut compter, lui, sur une poignée de joueurs de très haut niveau. Et il est possible qu’il leur adjoigne quelques éléments de cette bande à Ammouta…

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot On refait le match
Foot On refait le match
Foot On refait le match

1 commentaires /

  • Real one
    Le 20 Dec. 2021 à 09h53
    C'est vrai, il faut pas les enterer. Amouta a fait une erreur qu 'on a payé Cash. En jouant avec Hafidi et Bencherki en meme temps, c'est comme s'il a joué avec 9 joueurs quand les Algeriens avaient le Ballon, tellement leur contribution defensive était nulle presque nulle. Ajoutons que ce jour la, leur contribution offensive était aussi nulle. Il fallait les changer des la 1/ere demi-heure
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous