Filinfo

Foot

Vidéo. Hakim Ziyech, de la délinquance au toit de l’Europe

L'émotion de Hakim Ziyech © Copyright : DR
Hakim Ziyech peut remporter, ce soir, la Coupe aux grandes oreilles face à Manchester City. Pourtant rien ne le prédestinait à une ascension jusqu'au toit de l'Europe. Retour sur le parcours de cet enfant prodige.
A
A

Hakim Ziyech affronte, ce samedi 29 mai, Manchester City en finale de la Ligue des Champions de l’UEFA. Le Marocain jouera sa toute première finale en LDC, mais tout le destinait à un avenir bien moins glorieux.

Une enfance particulièrement difficile

Né au sein d’une fratrie de neuf enfants à Dronten (Pays-Bas), il se passionne pour le ballon rond dès l'âge de 5 ans. Son père l’inscrit rapidement au Reaal Dronten, où il fait la connaissance de Aziz Doufikar, ancien joueur marocain dont il restera très proche.

En 2003, à l’âge de 10 ans, seulement, il perd son père emporté par une maladie foudroyante, en seulement quelques mois. Il frôle alors la délinquance et délaisse le football. Mais Doufikar le pousse à passer des tests dans les académies du SC Heerenveen et de l'Ajax Amsterdam.

Les premiers le retiennent et il se retrouve rapidement dans cette ville inconnue, placé au sein d’une famille d’accueil arménienne. Il se met à consommer de la drogue dure, notamment de la cocaïne, et de l’alcool, finissant par arrêter l’école à 16 ans.

En 2010, le coach Ron Jans refuse même de le promouvoir en équipe A pour ses problèmes avec la justice. Il se retrouve devant la juge correctionnelle pour outrage à agent, incendie volontaire, violences volontaires, menace avec arme blanche, détention illicite de stupéfiants ainsi qu'association de malfaiteurs.

Prise de conscience

Mustapha Nakhli, son agent, rencontré depuis peu, entre alors en scène et le prend en main. Il finira ainsi par intégrer l’équipe A de Heerenveen en mai 2012 et prendra son mal en patience, participant aux entraînements dans l’attente d’un geste de l’entraîneur Marco Van Basten.

Le 9 août 2012, lors d’un match de Ligue Europa contre le Rapid Bucarest, Van Basten lui offre sa première apparition et titularisation, au poste de milieu offensif. L’équipe perdra sur un score de 0 à 1, mais le joueur impressionnera la galerie. Mais il se retrouvera vite aux oubliettes.

Envoyé en équipe espoir, utilisé à trois reprises seulement lors de la saison 2012-13, il ne se décourage pas pour autant. Puis vient l’exercice 2013-14 conclu par 11 buts, 9 passes décisives, un intérêt des Oranges Espoirs et une offre de 2 millions de La Roma.

Il s’engage ensuite avec Twente durant 4 ans. Et malgré une décevante 10e place au classement de l’Eredivisie, Ziyech termine la saison 2014-2015 en tant que meilleur passeur du championnat avec 15 passes décisives, avant d’être élu meilleur joueur du championnat, la saison suivante, par Voetbal International.

Consécration avec l’Ajax

Prisé lors de l’été 2016, disposant notamment d’offres de Newcastle United, Fenerbahce, ou encore Anderlecht, Ziyech préfère signer à l’Ajax Amsterdam, qui l’avait jugé trop chétif à ses débuts dans les années 2000.

Il se hisse à la deuxième place de l’Eredivisie et termine même vice-champion de la Ligue Europe après une défaite contre Manchester United alors mené par José Mourinho (2-0). Ziyech finit surtout meilleur passeur du championnat néerlandais pour la troisième saison de rang.

Mais c’est l’exercice 2018-2019 qui restera dans les annales: il remporte le doublé Coupe-championnat et accède aux demi-finales de la Ligue des Champions en broyant la Juventus et le Ral Madrid en chemin. L’Europe est alors à ses pieds et contre toutes attentes, il choisit Chelsea.

Le choix de Chelsea

Victime de nombreuses blessures, cantonné à un rôle de doublure malgré des buts importants, Ziyech se cherche toujours sous les ordres de l’Allemand Thomas Tuchel.

Mais il a déjà donné du fil à retordre à Manchester City. Le 17 avril, il inscrit le seul but de la demi-finale de FA Cup contre les Skyblues (1-0), offrant la qualification aux siens.

Ensuite le 8 mai, en Premier League cette fois-ci, Ziyech marque et participe à la victoire des Blues (2-1). Alors sera-il, de nouveau, le bourreau des hommes de Pep Guardiola, ce soir? Deviendra-t-il le deuxième marocain à hisser la Coupe après Achraf Hakimi? Passera-t-il de l’ombre à la lumière? Réponse vers ce samedi. 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde ahly

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous