Filinfo

Foot

Vahid, Regragui, Ziyech et l’ordre du mérite

Vahid Halilhodzic. © Copyright : DR
Ziyech est un grand joueur, Regragui un grand entraîneur en devenir, mais c’est Coach Vahid qui doit emmener l’équipe nationale au Qatar. Il l’a mérité.
A
A

À la fin de la première décennie de ce 21e siècle, nous avons vu le football marocain sombrer, petit à petit, dans une léthargie sans fin. Aux contre-performances de la sélection, incapable d’accéder aux compétitions continentales et mondiales, répondait la triste mine des clubs, endormis dans un championnat sans saveur et se contentant des rôles de figuration dans les joutes africaines et arabes. Et puis, un jour, sans crier gare, un rayon de soleil a fini par percer ce ciel nuageux. 

C’était il y a 12 ans, grâce à un club sur lequel peu misaient un dirham mais qui est devenu, après un parcours héroïque, la fierté des Marocains. En remportant la Coupe de la CAF 2010, le Fath Union sport n’a pas seulement ajouté une ligne au palmarès des clubs Rouge et Vert. Cette équipe a aussi réveillé en nous l’envie et, disons-le, l’espoir d’un retour à l’âge d’or du football marocain. Les poulains de Ammouta nous ont surtout donné une petite leçon de volonté, résumée en une seule phrase: il faut continuer d’y croire.

Et à nouveau, le cœur des amoureux du foot s’est remis à battre pour la Botola. Et l’on s'est surpris à rêver d’une compétition relevée, d’équipes compétitives, de supporters criant les slogans d’équipes du cru, plutôt que d’ânonner ceux du Barça ou du Real, et d’une équipe nationale digne de ce nom, capable de disputer régulièrement la Coupe du Monde et de jouer les premiers rôles en Coupe d’Afrique des Nations. 

Le 13 avril 2014, un homme a pris les commandes de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouazi Lekjaa, et donné corps à ce rêve-là. 

Les efforts de l’instance dirigeante du football national ont fait de la Botola le meilleur championnat du continent. Ce leadership s’est confirmé avec les résultats des clubs marocains dans les compétitions interclubs de la CAF: la Coupe de la Confédération est devenue une spécialité des clubs made in Morocco et en Ligue des Champions, le Wydad bouscule régulièrement les ténors du continent, les Égyptiens d’Al Ahly. 

Concernant l’équipe nationale, la vraie vitrine de la FRMF, elle a retrouvé sa place sur l’échiquier du football africain et mondial. Alors qu’on se faisait souvent éliminer dès le premier tour des CAN et qu’on n’arrivait plus à atteindre le Mondial, aujourd’hui, les Lions de l’Atlas sont qualifiés pour leur seconde Coupe du Monde de suite, font bonne figure lors des tournois africains et pointent à la 22e place au classement FIFA. 

Ces résultats sont le fruit d’une seule et unique idéologie, la méritocratie. Ce système dans lequel le mérite détermine la hiérarchie. Ainsi, et se basant sur le modèle du FUS, Fouzi Lekjaa a mis les bonnes personnes au bon endroit pour que chacune, dans son domaine d’expertise, apporte sa pierre à l’édifice. 

Mais depuis quelques semaines, certaines voix se sont élevées cherchant à créer des fissures sur la vitrine du football marocain réclamant la tête du sélectionneur Vahid Halilhodzic. La raison: ses différends avec Hakim Ziyech. 

Pour bien comprendre, il faut changer le numéro 1 de la sélection parce qu’un membre de son équipe ne veut plus revenir tant qu’il est en place.

Ce même joueur qui, depuis qu’il a honoré sa première sélection en 2015, est toujours une source de problèmes. Il est, probablement, l’un des plus doués de sa génération, mais avant même son différend avec l’actuel sélectionneur, ses prestations étaient transparentes. En 7 ans, le garçon n’a jamais vraiment eu de continuité et compte à peine 40 sélections, alors qu’à son âge (29 ans), il aurait dû en comptabiliser une centaine.

Dans les grands rendez-vous, comme les deux seules phases finales disputées avec les Lions de l’Atlas, à savoir le Mondial 2018 et la CAN 2019, Hakim est complètement passé à côté.

Partant de ce postulat, la fédération française devait remercier Aimé Jacquet qui avait écarté de la liste des Bleus appelés à disputer la Coupe du Monde 1998 deux des meilleurs joueurs français de l’époque: David Ginola et Éric Cantona. La fédération espagnole aurait dû virer Luis Aragonés lorsqu’il a laissé à la maison un certain Raúl, chouchou de tout un pays, avant l’Euro 2008. Ou encore, la fédération italienne devait choisir entre Giovanni Trapattoni et la légende Roberto Baggio avant la Coupe du Monde 2002. 

Aujourd’hui, on parle de Walid Regragui comme possible successeur de Vahid Halilhodzic à la tête des Lions. Oui, l’entraîneur du Wydad a montré qu’il était un candidat crédible après son excellente saison avec les Rouges (vainqueurs de la Ligue des Champions et de la Botola). Mais n’est-ce pas un cadeau empoisonné pour ce jeune entraîneur qui risque de se casser les dents lors d’un événement aussi important que la Coupe du Monde? L’ancien international aura tout le temps après l’événement qatari de s’installer sur le banc des Lions, puisque le premier rendez-vous majeur est la CAN en Côte d’Ivoire, reportée à 2024.

Ziyech est un grand joueur, à lui de faire des concessions s’il veut disputer la Coupe du Monde, Regragui un grand entraîneur en devenir, mais c’est Coach Vahid qui doit emmener l’équipe nationale au Qatar. Il l’a mérité.

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /


11 commentaires /

  • Taoufik
    Le 12 Jul. 2022 à 19h25
    Franchement, pour un entraineur qui a disputé tous ses matchs d"elemination a domicile ca reléve plutot de la dérisocratie. Avant la coupe du monde Mexico 1986, Mehdi Faria a convoqué le president de la Fédration Bamous pour se plaindre de Zaki. Mehdi Faria avait estimé que Zaki avec un tel comprtement n'ira pas au mondial. Bamous lui répond sechement : si pour aller chercher un très bon entraineur, je le trouverai demain...Mais un gardien comme Zaki c'est nulle part a trouver.
    Je boycotterais les matchs de l'EN si Vahid restait l'entraineur.
  • Morocco 4 ever
    Le 12 Jul. 2022 à 01h15
    le manque flagrant du génie et de tactiques de vahid. un entraineur complétement perdu, avec des choix catastrophiques et des schémas aléatoires que seul lui comprend. Un milieu de terrain complétement perdu et une attaque quasi-inexistante. Pourtant l'entraineur dispose des meilleurs joueurs de l’Afrique.
    Vahid est un entraineur qui excelle uniquement dans les affrontement enfantin avec certains joueurs pour des raisons bidons pourtant à son age il devrait être beaucoup plus mature et sage. Lui qui touche des millions chaque mois !
    Vahid était à la tête de l’équipe nationale depuis trois longues années oui 3 longues années. L'équipe nationale joue sans identité sans conviction. L'équipe nationale devient l'image du niveau de maitrise de vahid de la langue française : Médiocre pourtant on a toutes les qualités pour avoir un excellente équipe.
    Si vahid était marocain on l'aura mis à la porte depuis bien longtemps et vous serai le premier a lui tirer dessus Mr le journaliste
  • ALI
    Le 08 Jul. 2022 à 09h18
    La formule la plus convenable( et Lekjaa est d'ailleurs mathematicein, agro-economiste , ENAiste, docteur dénierement en je sais pas quoi) est de greffer Regragui en tant qu'adjoint à Wahid dans l'objectif qu'il ( Regragui) prendrera les reines de l'EN aprés QATAR. Mr Faouzi, c'est vrais Ziyzch est berkani, mais vous, vous ne l'étes plus uniquement. Vous étes de Rissani, de Dakhla, de zayou, de Tata, de Tetouan, de fés, de marrakech, de taroudant ,de zagora, de safi.......
  • IK
    Le 08 Jul. 2022 à 07h32
    Quelle honte ce papier pondu par des pseudo journalistes qui ne connaissent rien au côté technico-tactique du football.. Vahid est installé depuis 2019, il n'a jamais su créer une identité de jeu, ni même développer un jeu ne serait ce que passable, sa vision du football est médiocre (des longs ballons devant, bétonner derrière en espérant un but sur cafouillage devant ou un exploit de hakimi sur CF). Sa vision minimaliste du football, à croire que nous sommes la Gambie ou le Burundi (avec tout le respect que j'ai). Et puis quelle mérite à jouer tous ses matchs à domicile contre des équipes de seconde zone africaine, et un barrage contre la RDC, même pas participant à la dernière CAN (c'est dire leur niveau), pour accéder au Mondial. Que dire de ses méthodes de management dignes des généraux soviétiques, nous ne sommes plus en 1965 dans les Balkans Monsieur. Partout où ce monsieur est passé, il a créé la crispation et des conflits. La Cote d'ivoire l'a viré 6 mois avant un mondial, le Japon l'a viré à 2 mois du Mondial (ils ont été éliminés en 1/8 de justesse par la Belgique) , Pour quoi pas le maroc ? Jamais 2 sans 3.. Tic tac tic tac son éviction arrive que ça vous déplaise ou non.
  • footoir
    Le 08 Jul. 2022 à 07h10
    Bonjour à tous, le vrai faux problème ce n'est pas ziyach mon cher Adil, c'est comme a expliqué enfin M. Lakjaa c'est la manière de préparer les matchs de vahid.Halilodzic a un jeu d'adaptation au jeu de l'équipe adverse, du coup l'équipe marocaine n'a pas de style, n'a pas son propre jeu. Il suffit qu'une équipe change son style de jeu et voila la défaite assurée de l'équipe nationale. Quant à l'évolution de l'équipe marocaine au sein de l'Afrique, c'est dû au retour du Maroc à l'instance africaine et éviter les magouilles et le bakchich algéro- égyptien- camerounais.au niveau mondial, on verra ça au Qatar.
  • footoir
    Le 08 Jul. 2022 à 07h03
    Bonjour à tous, le vrai faux problème ce n'est pas ziyach mon cher Adil, c'est comme a expliqué enfin M. Lakjaa c'est la manière de préparer les matchs de vahid.Halilodzic a un jeu d'adaptation au jeu de l'équipe adverse, du coup l'équipe marocaine n'a pas de style, n'a pas son propre jeu. Il suffit qu'une équipe change son style de jeu et voila la défaite assurée de l'équipe nationale.
  • Baabxl
    Le 08 Jul. 2022 à 01h12
    Vahid n’ est pas sans reproche mais lui au moins il nous a amené en Final au Qatar alors la moindre politesse serait de le renvoyer après la coupe du monde car en plus je ne pense pas que même Guardiola pourrait faire un bon résultat avec l’ équipe et les joueurs qu’ on a en ce moment surtout dans le groupe Belgique Croatie Canada. En plus ce serait professionnelement un très mauvais signal donné au joueurs que de donner raison à ziyech ce joueur qui a toujours pourri l EN que ce soit avec Hervé Renard ou Vahid. Donc Mr Lekjaa ne vous laissez pas influencer par les influenceurs il y ‘ a un seul entraineur et pas 40 millions!
  • Tom Wise
    Le 07 Jul. 2022 à 23h52
    Complètement d'accord.
    En fait, Ziyech pour moi c'est du passé. Il a démontré que son ego passe au-dessus de ses coéquipiers et de son pays.
  • A. Elassal
    Le 07 Jul. 2022 à 22h29
    Il y a longtemps que Coach Walid a perdu le sens de la mesure et se croit supérieur à tout ce qui bouge. Je suis du côté de Hakim Ziyech et je dois dire adieu à la sélection nationale. Avec Walid, ce sera un désastre assuré! Je vais être à 100% derrière l’équipe du Canada, pays oū je vis. Good Bye!
  • abdallah essadiq
    Le 07 Jul. 2022 à 21h37
    merci pour cet article sincere. Hakim Zyech n as pas respecte ses fans ,ses coequipiers et finalement son propre pays. Il ne fera que du mal.
  • MOUNIR the MOROCCAN
    Le 07 Jul. 2022 à 19h31
    il faut respecter Coach Vahid!
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous