Filinfo

Athlétisme

JO-2024: pour la première fois, World Athletics va récompenser les médaillés d’or

© Copyright : DR
World Athletics a annoncé mercredi qu'elle allait devenir la première fédération sportive à récompenser les médaillés d'or, en versant 50.000 dollars (46.000 euros) à tous les athlètes qui remporteront leur épreuve lors des Jeux olympiques de Paris.
A
A

La dotation globale de la fédération internationale d'athlétisme, qui versera donc une récompense à l'issue de 48 épreuves (les relayeurs devant se partager la somme de 50.000 dollars), atteindra 2,4 millions de dollars (2,2 millions d'euros).

Elle sera prise sur l'allocation versée tous les quatre ans par le Comité international olympique (CIO) à World Athletics, qui assure dans un communiqué qu'elle versera des primes également aux médaillés d'argent et de bronze à compter des Jeux olympiques de Los Angeles en 2028.

"L'introduction d'une prime pour les médaillés d'or olympique est un moment-clé pour World Athletics et pour l'athlétisme en général, qui souligne notre attachement à donner plus de pouvoir aux athlètes, et à reconnaître le rôle capital qu'ils jouent lors de toutes les éditions des Jeux olympiques", a salué le président de World Athletics Sebastian Coe, cité dans le communiqué.

"C'est la poursuite d'un mouvement amorcé en 2015, et par lequel tout l'argent que World Athletics reçoit du Comité international olympique est reversé directement pour notre sport", a-t-il assuré.

Professionnalisation du sport 
"C'est un bon progrès parce que, jusqu'à maintenant, il n'y avait pas de dotation pour les Jeux olympiques. Cela augmentera l'importance d'une performance victorieuse. Nous sommes clairement dans un sport où l'aspect financier est un peu en retard par rapport à d'autres", a estimé le perchiste français Renaud Lavillenie à l'AFP.

Mais l'ancien médaillé d'or olympique en triple-saut britannique Jonathan Edwards --toujours détenteur du record du monde de la spécialité-- s'est montré plus circonspect. "On pourrait penser que cela sera surtout important pour ceux qui seront deuxièmes ou troisièmes. Les grands gagnants sont les médaillés d'or et ils auront des retombées contractuelles et 50.000 dollars ne feront pas beaucoup de différence pour la plupart des champions olympiques. C'est un peu bizarre, je ne vois pas très bien quel est le raisonnement".

"C'est une très bonne initiative de World Athletics", a assuré pour sa part le sprinteur norvégien Karsten Warholm. "Je pense que c'est leur façon de montrer qu'il veulent pousser encore plus pour que cela devienne un sport professionnel".

"Cela ne change pas ma motivation honnêtement. Pour moi, la médaille d'or est la seule chose qui compte", a-t-il ajouté.

Les Jeux olympiques de Paris se dérouleront du 26 juillet au 11 août. Dans des déclarations à des journalistes, Sebastian Coe a rappelé que les épreuves d'athlétisme aux JO "vont attirer des millions de téléspectateurs".

"Je ne pense pas que cela contredit le principe qu'évoque souvent le Comité international olympique de la reconnaissance des efforts que les compétiteurs font pour contribuer au succès des Jeux en général", a-t-il souligné. Il a précisé que World Athletics avait informé le CIO de son initiative mercredi et qu'il n'y avait pas eu de discussion avant cela.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Athlétisme Meeting international Mohammed VI

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous