Filinfo

Botola

Botola Pro D1 Inwi: MCO, une saison à oublier, une autre à ne pas rater

© Copyright : DR
Passé tout près de la relégation lors de la dernière saison de la Botola Pro D1 Inwi, le Mouloudia Club Oujda (MCO) est condamné à faire mieux en cette saison 2022-2023 et réaliser des résultats dignes de l'histoire du club et à la hauteur des attentes de ses supporters.
A
A

La dernière saison a été pour le moins décevante pour le club oujdi, notamment après s’être classé parmi les cinq premiers du championnat national lors de la saison précédente (2020-2021), ce qui avait nourri les espoirs en une renaissance de “Sindbad Acharq”, afin qu’il puisse briller sur la scène nationale et continentale.

Rien n’y fait. Le MCO a été rattrapé une fois de plus par l'inconsistance de ses performances et ses problèmes financiers, ayant reporté l’espoir de redorer le blason d’un club qui compte dans sa vitrine quatre Coupes du Trône (1957,1958,1960,1962) et un titre de la Botola D1 (1975).

Vraisemblablement, beaucoup de chemin reste à faire avant de pouvoir renouer avec les gloires du passé, mais les aficionados du club vert et blanc croient en la capacité du MCO à jouer le rôle d’un outsider à même de créer la surprise.

Pour cela, ils croisent les doigts pour que leur équipe ne soit pas freinée une nouvelle fois par ses problèmes financiers, toujours omniprésents.

D’ailleurs, le président du club, Mohamed Houar n’a pas manqué de rappeler cette réalité lors de la dernière assemblée générale du MCO, tenue récemment, et a même tiré la sonnette d’alarme contre la “crise financière aiguë” que traverse le club.

Cette situation est responsable de la saison “catastrophique” du MCO au championnat, a-t-il souligné dans une déclaration à la presse à cette occasion, appelant à la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants pour soutenir le club et lui permettre de jouer à nouveau un rôle de premier plan.

“Cela ne peut être l’oeuvre d’une seule personne ou d’une seule partie. C’est un projet collectif qui requiert la contribution de tous les acteurs concernés, aussi bien sur le plan financier que moral”, a dit M. Houar, affirmant qu’il est prêt à déposer sa démission de la présidence du club si ce dernier ne reçoit pas le soutien nécessaire de la part des autorités, des acteurs économiques et des supporters.

Lors de la dernière saison 2021-2022, le club a réalisé des recettes d’environ 30 millions de dirhams (MDH) contre plus de 64 MDH de dépenses, soit un déficit de près de 34 MDH.

Une situation financière critique qui risque de compromettre les chances d’un retour de la Mouloudia sur les devant de la scène sportive nationale et continentale.

Toutefois, les espoirs restent permis et le MCO a, à maintes fois à travers ses 76 ans d’histoire, prouvé sa résilience face aux crises et moments difficiles.

Pour relever le défi de la nouvelle saison, le club fait confiance à l'entraîneur Mounir Jaouani, arrivé en mai dernier en remplacement de Hilal Ettair. Jaaouani a notamment entraîné le KAC de Kénitra et la Renaissance de Berkane, avec laquelle il a remporté la Coupe du Trône en 2018.

Du côté des arrivants, l’on retrouve notamment les attaquants Abdelkader Kaibou et Nadir Louqmani, le défenseur Badr Gadarine, le milieu de terrain Farhi Ibrahim Benhalima et le gardien de but Ziad El Afssa.

Pour ce qui est des départs, l’on retrouve, entre autres, le gardien de but Yassine Maâmouch et le milieu offensif Yassine Labhiri.

La campagne 2022-2023 s’annonce donc difficile mais non insurmontable pour le club oujdi, qui reste déterminé à faire honneur à l’histoire sportive de la capitale de l’Oriental.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Botola Pro D1 Inwi
Botola Raja de Casablanca

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous