Filinfo

Foot

Copa America: la Colombie sort l'Uruguay et rejoint l'Argentine en finale

James Rodriguez © Copyright : AFP
La nuit était jaune. La Colombie a ravi ses nombreux supporters à Charlotte, aux Etats-Unis, avec un succès 1-0 face à l'Uruguay mercredi, lui permettant de se qualifier pour la finale de la Copa America où l'attendent les tenants du titre argentins.
A
A

Le stade a chanté "Colombia, Colombia", à l'issue d'une rencontre accrochée, parfois hachée, lors de laquelle le Colombien Daniel Munoz a été exclu à cause d'un méchant coup de coude sur le torse du joueur du Paris SG Manuel Ugarte (45e).

Un petit but a suffi à la Colombie pour décrocher sa troisième finale de Copa où elle tentera de rafler, face à la bande à Messi, un deuxième titre continental après celui de 2001.

Le stade a senti le but avant qu'il ne tombe. D'un seul homme, les supporters se sont levés, leurs cris remplissant une enceinte coloriée de jaune. Le corner brossé du capitaine James Rodriguez a plongé côté droit pour une tête du milieu Jefferson Lerma à trois mètres des filets (39e).

James, l'ancien du Real Madrid et du Bayern Munich, et sa patte gauche lumineuse ont ainsi effacé Lionel Messi des tablettes avec une sixième passe décisive en une Copa, un record dans la compétition.

Mais Daniel Munoz a failli gâcher la fête. Juste avant la mi-temps, son méchant geste sur le joueur du PSG Manuel Ugarte lui a valu un deuxième carton jaune et donc une exclusion (45e).

L'avant-centre de Liverpool Darwin Nunez a lui cherché son but. Par trois fois, sa frappe a filé à côté du poteau.

A 10 contre 11, les cartes sont rebattues. Et c'est le joker Luis Suarez qui a essayé de jouer les rois.

Heurts entre supporters 

Quelques minutes seulement après son entrée, l'ancien du Barça reprend en une touche un centre en retrait d'Ugarte. Sa frappe lourde ricoche à l'extérieur du poteau et relance une période hachée de fautes.

"Il y a des moments où nous aurions pu égaliser, nous n'avons pas réussi à le faire en première mi-temps et ce sont les détails qui comptent dans ce genre de match, dans des rencontres aussi serrées", a lâché Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'Uruguay, après la rencontre.

Les Colombiens ont su résister aux salves adverses, à Federico Valverde et sa frappe à ras de terre (75e) captée par le gardien, au tir de l'entrant Giorgian de Arrescaeta dans le temps additionnel et ont même eu la balle de match au bout des pieds de Mateus Uribe.

Le milieu de 33 ans s'est procuré une énorme occasion à la 88e mais a loupé son face-à-face avec le gardien, avec une frappe écrasée à côté du cadre.

Dans les dernières minutes, une nouvelle frappe, puissante cette fois-ci, a percuté la barre.

La fête colombienne a été gâchée après le coup de sifflet lorsque deux groupes de supporters se sont battus. L'attaquant uruguayen de Liverpool Darwin Nunez est intervenu et a frappé quelqu'un en plein visage.

Des tensions étaient déjà apparues pendant le match entre ces deux groupes, avec des cris et une tentative de bagarre, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les Colombiens, désormais invaincus en 28 rencontres depuis début 2022 et une défaite contre l'Argentine, affronteront dimanche à Miami les tenants du titre et champions du monde 2022.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous