Filinfo

Foot

Abdeslam Ouaddou s'attaque aux présidents des clubs de la Botola

Abdeslam Ouaddou, ex-entraîneur du MCO, et le président du club oujdi, Mohamed Houar. © Copyright : DR
Kiosque360. Abdeslam Ouaddou a demandé à Fouzi Lekjaa de mettre fin à certains comportements de quelques présidents de clubs marocains qui, selon lui, mettent des obstacles face aux droits primaires des joueurs,
A
A

"Mr Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football ne peut plus rester silencieux face à ces entraves des droits des joueurs, de la liberté de mouvement garantis par la charte des droits de l'homme et du citoyen. Cela touche à l'image extérieure du Maroc", a écrit l’ancien international marocain, qui se dit indigné, sur sa page Facebook, de la façon avec laquelle Saïd Naciri s’est comporté avec son ancien joueur Cissoko, comme nous le rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia daté du 3 mai.

L'ancien défenseur des Lions de l'Atlas a aussi dénoncé l’absence de sincérité et l’intégrité chez quelques présidents de clubs marocains. "Je reste sans mots face à la perversité de certains dirigeants de clubs du championnat marocain. Intolérable!", a écrit lcelui qui a raté sa très courte expérience de coach au Mouloudia club d'Oujda. Avant de demander à la FMRF de "nettoyer le football de tous ces présidents qui ne respectent pas la dignité humaine et qui utilisent le football pour faire de la politique. La politique doit servir le sport. Pas l'inverse". 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia a répondu que la FRMF a apporté un amendement au statut du joueur en intégrant une clause qui permet à un joueur lésé de rompre le contrat si jamais il ne perçoit pas deux mois de salaires, contre trois auparavant. Le joueur doit juste notifier à son club le déclenchement de la procédure de cessation du contrat, et si rien n’est fait il peut signer où il veut. 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • Hakim Ragi
    Le 04 May. 2021 à 00h18
    Si la famille du football marocain doit faire le ménage en son sein, elle y procédera en lavant son linge en interne et nul besoin du traitre Ouallou qui a choisi son camp, celui de l'ennemi. Qu'il aille voir son maître zetchi er dispenser ses précieux conseils à d'autres que le Maroc. Un judas n'a aucune crédibilité ni légitimité.
  • kiri
    Le 03 May. 2021 à 07h14
    ouaddou a entièrement raison, et tout le monde le sait .. si je ne dis pas de betises, le Maroc est num. 1 au TAS a cause des litiges .. et ce voyou de naciri est un habitué.
    Lekjaa le sait, mais il n'ose pas, ou ne veut pas, mettre de l'ordre ...
    Il y a bien qq amendements, mais rien de plus ...
    Il y a des presidents voyous ds la botola .. A qd la fin de cette impunité ?
    Mais qd on va au TAS, c'est une autre histoire, à +90% les clubs marocains perdent leurs litiges .. cherchez l'erreur.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous