Filinfo

Autres

Abderrahim Moutaouakil, un kitesurfeur bercé par les vagues et le vent de Dakhla

© Copyright : DR
Bercé dès son plus jeune âge par le rythme des vagues et le vent fort de Dakhla, Abderrahim Moutaouakil s'est attaché aux fabuleux sites adaptés à la pratique du kitesurf, aussi bien sur les eaux plates que sur les vagues.
A
A

Tout commence sur la baie d'Oued Eddahab qui se caractérise par son eau peu agitée, son courant faible et ses belles brises thermiques, où le jeune Moutaouakil natif de Dakhla, armé de patience et de persévérance, a pu apprivoiser les vagues, survoler les flots, résister au vent et aller jusqu'à bout de ces rêves.

Muni de son harnais et sa planche à voile, ce jeune qui a commencé à l’âge de 16 ans à chevaucher avec énergie et à suivre intelligemment les rythmes du déferlement de la houle, est devenu en quelques années un kitesurfer aguerri.

Avide de sensation extrême, il suit les mouvements des marrées avant de se lancer à l’assaut des vagues cristallines, en exécutant avec brio des tricks aériens. L’automne de 2016 était une date butoire de sa carrière professionnelle, en contribuant à former et apprendre aux jeunes et aux amateurs les principes et les bases de la pratique de ce sport.

Après avoir obtenu le certificat professionnel "International Kiteboarding Organisation"(IKO), une condition préalable pour devenir moniteur, Moutaouakil a occupé le poste d’un kite instructeur dans les meilleurs spots au monde, en l’occurrence le spot d’Ilha do Guajiru au Brésil et à Bali en Indonésie.

Ce jeune rider est également un guide de la compétition "Dakhla Downwind Challenge", qui en est à 6ème édition, une aventure exceptionnelle qui propose à ses participants la plus grande descente au vent en kitesurf en Afrique entre Dakhla et Lagouira.

De telles expériences ont contribué dans le sens où Moutaouakil devient assistant de l’équipe nationale, lors des épreuves de qualifications aux Jeux Olympiques de la Jeunesse pour la discipline du kitesurf de la zone Afrique/Europe, tenues du 20 au 25 février 2018 à Dakhla.

Ces efforts ne tardent pas à apporter leurs fruits, l'ultime consécration il l’arrache à Dakhla en s’adjugeant la première marche du podium dans la compétition "Morocco freestyle championship". Il est aussi arrivé au 2è rang lors de la première édition du Championnat d'Afrique de Kitesurf (GKA African Kiteborrding World Tour Qualifier Event), tenue en mars 2019 à Dakhla.

En maintenant cet élan de performance, il a occupé la première place dans la discipline "Freestyle" du kitesurf, lors de la compétition "Philippine Kiteboarding Association" (PKA) en 2020, d’autant plus qu’il a occupé la deuxième place dans la même compétition pour deux années consécutives, la première en 2017 à l’île de Lakawon et la deuxième en 2018 à l’île de Bantayan.

Moutaoukil a aussi participé aux côtés des meilleurs riders grâce à ces exécutions en "Freestyle", lors de sa participation au 10è championnat mondial de Kitesurf "Prince Moulay El Hassan Kite World Cup", tenu en novembre 2019.

"Je me considère chanceux d’avoir vécu et grandi à Dakhla, J'ai commencé ce sport dès l'âge de 16 ans, ma famille et mes amis m'ont été d'un grand soutien, chose qui m'a toujours encouragé à aller de l'avant", a indiqué le jeune Moutaouakil, dans une déclaration à la MAP.

"C’est grâce à leur encouragement que je me suis initié jeune au dépassement de soi et j'ai été séduit par la magie de l’eau", a-t-il confié, notant que le kitesurfeur doit avoir une volonté de fer et être toujours prêt à donner le meilleur de soi-même.

"J'ai tracé pour objectif de devenir un kitesurfeur professionnel et je sais que pour y arriver, il faut de longues heures d'entraînement", a poursuivi le jeune kitesurfeur.

Revenant sur sa participation au 10è championnat mondial de Kitesurf "Prince Moulay El Hassan Kite World Cup 2019", Moutaoukil a souligné que cet évènement lui a permis de côtoyer de grosses pointures du Kitesurf, faisant savoir que ce sport gagne en notoriété d’année en année, en particulier auprès des riders marocains qui montrent un véritable engouement au Kitesurf.

La baie de Dakhla est un endroit idéal pour la pratique de kietsurf où on peut s’entrainer presque toute l’année, s’est-il-réjoui, notant que les spots de Dakhla sont favorable aux débutants pour s'initier en toute sécurité.

A 24 ans, ce sportif aguerri a toujours cette mentalité de vainqueur et est toujours avide de grandes performances. On le surnomme "Abdou", son gout pour l’aventure s’améliore et sa discipline en fait de lui une révélation du sport de glisse et son idole est le Brésilien Carlos Mario ayant remporté en novembre 2018, à Dakhla la 2è édition du Championnat mondial de kitesurf.

Pour ce champion, le travail et la persévérance sont les secrets de la réussite, de la gloire et des performances.

La baie de Dakhla, dont les eaux calmes et limpides et le vent fort en font une destination de référence de haut niveau pour les professionnels et les débutants de ce sport. Windsurfeurs et kitesurfeurs y affluent pour hisser leurs voiles aux couleurs chatoyantes et vivre une aventure exceptionnelle entre vagues et dunes.

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Autres Coupe d’Afrique de triathlon de Dakhla
Autres Open international de Padel

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Retrouvez-nous