Filinfo

Foot

Comores-Maroc: qu'en dit la presse internationale?

© Copyright : DR
Le match nul entre le Maroc et les Comores (2-2) a été commenté par de nombreux médias internationaux. Et c'est la bourde du gardien comorien, Ali Ahamada, qui a fait couler le plus d'encre.
A
A

Les Lions de l’Atlas ont fait match nul avec les Cœlacanthes des Comores (2-2), hier à Mitsamiouli. La presse internationale s’est intéressée à cette rencontre et notamment à la bourde du gardien comorien, Ali Ahamada à la 61e minute, qui mène au deuxième but marocain (Nordin Amrabat).

Pour L’Équipe, le Maroc "a buté sur les Comores". Les hommes d'Hervé Renard "pensaient sans doute avoir fait le plus dur" après leur deuxième but "offert" par Ali Ahamada le gardien adverse, "mais El Fardou a fini par égaliser en toute fin de match".

RMC s’est d’avantage attardé sur la bourde d'Ahamada qui a "permis aux Lions de l’Atlas de prendre les commandes" avant qu’El Fardou ne "minimise le couac".

20 minutes estime que les Comores "ont fait mieux que résister au Maroc". Le média s’est surtout focalisé sur la gaffe d’Ahamada: "une passe en retrait d’un défenseur, un attaquant qui vient au pressing, puis la panique totale".

Foot Mercato estime que les Comoriens "ont démarré idéalement" mais Boutaïb a égalisé avant qu’Ahamada "ne se rende coupable d’une grosse boulette". Les hôtes ont toutefois "réussi à égaliser". Sports.fr estime pour sa part que les Comores ont "obtenu un bon match nul".

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. L'Algérie imite le Maroc et se qualifie!

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Feghouli et les Fennecs veulent imiter le Maroc

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Dimanche décisif pour la CAN au Cameroun


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales