Filinfo

Foot

Le Zamalek a-t-il violé ses engagements vis-à-vis du DHJ?

Mortada Mansour, président du Zamalek, et Hamid Ahaddad. © Copyright : DR
Kiosque360. Le Difaâ Hassani d’El Jadida attend le verdict de la FIFA dans le litige qui l’oppose au Zamalek. Cette affaire concerne le non-versement au DHJ de 20% du montant du prêt au Raja de Casablanca de Hamid Ahaddad. La direction du club cairote campe sur son refus de payer.
A
A

Après avoir soumis le dossier à la FIFA, les dirigeants du Difaâ Hassani El Jadida attendent le verdict de l’affaire qui les oppose au club égyptien du Zamalek. Il s’agit du non-versement de 20% du montant du prêt de Hamid Ahaddad à un autre club, en violation du contrat de vente de l’attaquant au club cairote, rapporte le quotidien Al Massae du weekend des 6 et 7 juin.

Rappelons que la direction du club doukkali a porté l’affaire devant la Commission des litiges de la FIFA après que les dirigeants du Zamalek ont refusé de verser 20% du montant du prêt de Hamid Ahaddad, après l'avoir cédé au Raja de Casablanca lors de l’été 2019. Un prêt qui équivaut à 1,5 million de dirhams.

Or, selon une clause du contrat de vente du joueur, le Zamalek devrait en effet verser au DHJ 20% du montant du prêt dans un délai de 20 jours après la signature de la transaction avec le Raja, clause que le Zamalek n’a pas respectée.

Si les Jdidis sont sûrs de leur bon droit, les dirigeants du Zamalek estiment qu’ils n’ont pas à verser quoi que ce soit. Ils en veulent pour preuve une autre clause du contrat de vente établi en 2018, et qui stipule que les 20% ne peuvent être versés au club doukkali que si Ahaddad a été vendu à un autre club pour un montant plus élevé que celui établi au départ, c’est-à-dire 1,3 million de dollars.

Ahaddad a été prêté au Raja pour un montant bien inférieur, soit 1,5 million de dirhams. C’est finalement la FIFA qui est aujourd’hui appelée à trancher ce litige, sachant que le DHJ vient de percevoir 20% du prêt d’Azaro par Al Ahly au club saoudien d’El Ittifak..

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous