Formulaire de recherche

Les chiffres parlent pour Wenger

Wenger

© Copyright : DR

Posté le 20/04/2018 à 22h12 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Après 22 ans sur le banc des Gunners, Arsène Wenger quitte Arsenal en laissant derrière lui un lourd héritage.

Vingt-deux ans après avoir posé ses bagages à Londres pour entrainer Arsenal, l’emblématique Arsène Wenger (68 ans) a décidé de mettre fin à cette aventure dès la fin de cette saison. L’annonce a été faite ce vendredi dans la matinée, suite à une décision personnelle, comme il l’explique dans un communiqué. L’ensemble de la presse, sportive et généraliste, a relayé l’information, et principalement en France et en Angleterre.

L’Alsacien a, tout de même, marqué l’histoire du club londonien même s’il a connu quelques années difficiles dernièrement. Dans un article publié dans la foulée par Eurosport, le journaliste rappelle que le technicien français a à son actif trois titres de champion de Premier League (1998, 2002 et 2004) et sept FA Cup (la dernière en 2017).


Lire aussi : Arsène Wenger, l’autre roi du royaume d'Angleterre


Le site d’information s’est aussi intéressé aux statistiques de celui qui, par moments, a été désavoué par une partie de l’Emirates Stadium. «Homme de classe et de valeurs, Wenger a dirigé 1.228 matches avec Arsenal, dont 823 en Premier League», comptabilise Eurosport. Il a glané avec les canonniers d'Arsenal 473 victoires, pour 199 nuls et 151 défaites dans le championnat anglais. Il est d’ailleurs, le seul à avoir remporté la Premier League 2003-2004 sans aucune défaite. Une invincibilité qu’aucun autre technicien n’a pu connaître. Il est aussi l’entraîneur qui détient le record de victoires en Ligue des Champions, soit 86 au total.

Pour remplacer le plus anglais des Français, les Gunners vont peut-être penser à un compatriote de Wenger. L’ancien joueur Patrick Vieira serait pressenti, mais d’autres noms circulent depuis ce matin. Pour Eurosport, l’italien Carlo Ancelotti, sans club, pourrait reprendre ce fauteuil ou encore l’Espagnol Luis Enrique. On attendra pour voir.

Posté le 20/04/2018 à 22h12 Par Fayçal Ismaili