Formulaire de recherche

Mercato: le Raja condamné à recruter a mimima

Khadrouf

© Copyright : DR

Posté le 17/01/2018 à 22h53 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 17/01/2018 à 22h54)

Kiosque360. La FRMF a permis au Raja de Casablanca de faire deux recrutements seulement lors de ce mercato hivernal. Après Mounir Obadi, ce sera au tour de Abdeladim Khadrouf de signer son contrat... selon des conditions bien précises.

Alors que le mecato hivernal bat son plein en cette période, l’ensemble des clubs tentent à renforcer leurs effectifs. Dans le cas du Raja de Casablanca, aucun transfert ne peut se faire sans l’accord préalable de la commission de contrôle des finances à la FRMF. Selon le quotidien arabophone Assabah daté du 18 janvier, les Rajaouis ont obtenu le feu vert pour deux recrutements seulement et suivant des conditions assez précises.

Les deux renforts souhaités par le Raja de Casablanca sont l’ancien international marocain, Mounir Obadi, qui a déjà porté le maillot de Monaco dans le championnat français, et Abdeladim Khadrouf, le milieu de terrain du Wydad de Casablanca. Le premier a déjà signé son contrat, alors que le deuxième est toujours en négociations.

Les verts n’ont, par contre, pas le droit de proposer une prime de signature à ses nouvelles recrues. C’est une contrainte imposée par la FRMF, au vu des nombreux litiges qui ne sont toujours pas résolus et qui concernent le Raja de Casablanca.

Il faut rappeler que Abdeladim Khadrouf, avait mis fin à son contrat chez le Wydad de Casablanca quelques jours après le départ du coach Houcine Ammouta. Une fois, l’ancien joueur du MAT de Tétouan a trouvé un accord avec les verts, une copie de son contrat a été transférée à la FRMF pour donner son visa, raconte le journal Assabah.

Pour rappel, l’endettement du Raja de Casablanca frôle les 250 millions de dirhams, selon les déclarations du président Said Hasbane. C’est pour dire qu’il est presque impossible de voir d’autres éléments rejoindre les verts dans les prochains jours, malgré l’insistance de Juan Carlos Guarido, le coach espagnol du club.

Posté le 17/01/2018 à 22h53 Par Fayçal Ismaili