Filinfo

Botola

Botola: les conditions de Faouzi Benzarti pour rester au Wydad

© Copyright : Adil Gadrouz
Faouzi Benzarti, a assuré hier en conférence de presse qu’il restera à la tête du Wydad la saison prochaine, seulement si le comité directeur change ses méthodes de gestion des transferts.
A
A
"La manière dont les joueurs sont transférés et recrutés est très floue", a assuré Faouzi Benzarti. Le coach du WAC n’a pas mâché ses mots hier en conférence de presse à l’issue du match contre le Chabab Atlas Khénifra. Le Tunisien a avoué "ignorer beaucoup de choses sur la gestion des transferts au sein du club, tout comme l'ex-entraîneur du club, Houcine Ammouta".

Benzerti a été clair, il ne restera à la tête de l’équipe que si le comité wydadi change ses méthodes. Il a indiqué qu'il doit absolument "recruter quelques nouveaux joueurs, surtout dans le secteur offensif où il y a un grand manque". Satisfait de la performance de ses hommes durant cette saison, l’entraîneur des Rouges a encensé son prédécesseur, Houcine Ammouta, pour les efforts fournis au début de la saison. 

Par Kebir Bhyer
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 24ème journée
Botola 24ème journée

Vidéo. Le Wydad, un leader sous la menace

Botola Blessure
Botola Blessure

Vidéo. La terrible blessure de Mohamed Ounajem

Botola 24e journée
Botola 24e journée

Vidéo. Le Wydad impuissant à Agadir


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF