Filinfo

Combats

Accusé de dopage, Badr Hari sort du silence

© Copyright : DR
Le champion marocain de Kickboxing Badr Hari a finalement réagi aux accusations de dopage, à travers un post sur son compte Instagram.
A
A

Selon le journal hollandais Nieuwsuur, des traces de substances interdites ont été retrouvées dans l’urine de Badr Hari l’année dernière, après son combat gagné contre Hesdy Gerges. Le Kick-boxeur marocain risque 4 ans de suspension si les faits sont avérés.

Lire aussi: Badr Hari accusé de dopage

Badr Hari, qui n’avait jusqu'à présent pas réagi aux accusations de dopage à son encontre, a finalement posté une photo sur son compte instagram hier, avec un message pour ses fans mais aussi pour ses accusateurs.

Le champion marocain de K1 a déclaré: "pas de controverse. Pas de grande campagne de communication. Les faits parlent d'eux-mêmes. J'ai appris la valeur du travail acharné, de la compétition, le dépassement de soi grâce au kickboxing".

Avant de conclure: "le meilleur de tous les temps travaille plus fort que jamais pour "tuer" la division Heavyweight (poids lourds). Mes fans, merci pour votre soutien inconditionnel ... 2019 sera à nous".

 

 

 

 

 

Par Oussama Zidouhia
A
A

Tags /


à lire aussi /

Combats Dopage
Combats Dopage

Badr Hari accusé de dopage

Combats Kick-boxing
Combats Kick-boxing

Badr Hari bientôt de retour?

Combats Arts Martiaux Mixtes
Combats Arts Martiaux Mixtes

Vidéo. Âmes sensibles s'abstenir, voici le KO de l'année


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous

Pas de Mondial ibéro-marocain, dit l’UEFA

Le PSG rend la vie difficile à Rabiot

Baptême de feu olympique pour les U23