Filinfo

Autres

CAN-2024 de futsal: le Maroc vise une troisième couronne d’affilée

Lions de l'Atlas Futsal © Copyright : DR
Quatre ans après avoir accueilli la dernière édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Futsal, organisée dans la ville de Laâyoune, voilà que le Royaume s’apprête à abriter à Rabat l’édition 2024 de la grand-messe du futsal africain, où les Lions de l’Atlas tenteront de conserver leur couronne continentale.
A
A

Les hommes de Hicham Dguig, qui signent ces dernières années des performances exceptionnelles et dominent de la tête et des épaules cette discipline sur la scène africaine, auront à cœur de décrocher un troisième sacre après ceux décrochés en 2016 et 2020. En finale de la dernière édition, disputée face à l’Egypte, les Marocains s’étaient facilement imposés par 5 buts à 0. La compétition, qui se déroulera dans les salles Prince Moulay Abdellah et Ibn Yassine à Rabat, du 11 au 21 avril, verra les doubles champions d’Afrique en titre évoluer dans le groupe A aux côtés de l’Angola, médaillée de bronze en 2020, du Ghana, vice-champion d’Afrique en 1996 et de la Zambie.

Finaliste en 2020, l’Égypte est logée dans le groupe B avec la Libye sacrée en 2008, la Namibie et la Mauritanie, qui font toutes les deux leurs débuts dans cette compétition continentale.

Avec trois titres, l’Égypte est actuellement la nation la plus titrée de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations de futsal, suivie par le Maroc qui compte deux titres à son palmarès et la Libye qui tentera de remporter un deuxième titre après son triomphe en 2008 à domicile.

Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales de la compétition. Les équipes qui composeront le podium de cette édition seront qualifiées pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA prévue en Ouzbékistan du 14 septembre au 6 octobre prochains.

Une victoire finale à domicile permettra aux Lions de l’Atlas d’entrer dans le cercle très restreint des pays ayant décroché le titre continental à trois reprises, mais ouvrira, assurément, l’appétit de l’équipe nationale afin signer une prestation remarquable au prochain Mondial et faire mieux qu’en 2021 en Lituanie (défaite en quart de finale face au Brésil 0-1). « Jouer à domicile et devant notre public nous motive pour défendre notre titre. Nous allons profiter du fait d’évoluer dans une salle de niveau mondial et devant notre public passionné pour décrocher le troisième titre de suite », a déclaré à la MAP, le sélectionneur national Hicham Dguig.

« Nous ne pouvons envisager d’autre scénario que la victoire finale », a-t-il lancé, ajoutant que « la sélection marocaine est prête à relever le défi, mais en même temps, nous ne pouvons nous estimer uniques favoris ». « D’autres équipes fortes ont énormément progressé dernièrement. Contre le Maroc, qui jouit d’une réputation mondiale, elles se montreront coriaces et intraitables, surtout qu’elles connaissent bien le niveau de nos joueurs, à travers les matches de préparation que nous disputons. Pour cela, nous sommes appelés à travailler encore plus, à changer nos schémas tactiques et à diversifier notre jeu, pour surprendre nos adversaires », a-t-il souligné.

Pour ce faire, la sélection marocaine doit miser sur une ossature de joueurs qui évoluent au plus haut niveau, à leur tête Soufiane El Mesrar, qui défend les couleurs du club français de l’Étoile Lavalloise. Le joueur de 30 ans, qui fait partie de la liste finale des 14 joueurs sélectionnés par Hicham Dguig pour cette CAN, occupe actuellement la première place du classement des meilleurs buteurs de la première division française de futsal avec 24 buts, après 19 journées disputées jusqu’à présent. En plus d’El Mesrar, les yeux seront braqués sur Khalid Bouzid, prêté au Santa Coloma par le FC Barcelone futsal et qui a déclenché une option de récupération du contrat de son ancien joueur marocain de 26 ans.

L’équipe nationale doit compter aussi sur des joueurs talentueux à l’image de Othmane Boumezou (Chabab Mohammedia), Anas El Ayane (Ribera Navarra FS/Espagne), ou encore Idriss Raiss El-Fenni,

En préparation de ce tournoi, la sélection marocaine avait disputé plusieurs matches et tournois amicaux. Ainsi, l’équipe nationale avait largement surclassé, en septembre dernier, l’Argentine (7-0), remporté en octobre dernier un tournoi international en Croatie, avant de battre notamment la Libye (6-2), l’Ouzbékistan à deux reprises (6-2 et 2-1) puis l’Italie (4-0).

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération


Chargement...

Chargement...

Info

Retrouvez-nous