Filinfo

Foot

Coupe du Monde 2018. Pelé: "le Brésil est favori pour le Mondial-2018"

© Copyright : DR
Interrogé sur les chances de titre du Brésil en Coupe du Monde 2018, la légende vivante du football brésilien, Pelé, a estimé que la Seleçao était favorite.
A
A

Le "Roi" Pelé, qui symbolise les heures de gloire du football brésilien et est aujourd'hui un septuagénaire se déplaçant en déambulateur, a estimé lundi que la Seleçao était la favorite du Mondial 2018, quatre ans après l'humiliation subie à domicile.

"Ceux qui croient au Brésil donnent le Brésil favori. Nous avons les moyens de l'emporter", a affirmé le triple champion du monde (1958, 1962 et 1970) lors de la cérémonie d'ouverture du championnat de Rio de Janeiro, dont il est l'ambassadeur. "Lors de la dernière Coupe du monde nous avions les meilleurs joueurs, mais l'équipe n'était pas bien organisée. Maintenant, Tite a réussi à organiser tout ça, nous avons une équipe qui donne confiance." 

La cérémonie de lundi était la première apparition publique en déambulateur de Pelé, 77 ans: «Mes nouveaux crampons!», a-t-il plaisanté.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Kylian Mbappé
Foot Kylian Mbappé

Où en étaient les génies du football à 20 ans?

Foot Brésil
Foot Brésil

Vidéo. Ronaldinho, l'incroyable révélation

Foot France
Foot France

Le Roi Pelé accepte la comparaison avec Mbappé


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

L’arbitre a fauté lors de FUS-WAC

Chocs et matchs des extrêmes en 19e journée

Le Raja déjà dos au mur

Breakdance aux JO? Oui, mais…

Hachim Massour se soigne à Milan

Le WAC, un rouleau compresseur

MCO-RSB, le match de tous les désordres

Ronaldo n’a pas porté la Vieille dame

L'échange d'arbitres officialisé avec l’Afrique

La FRMA rate un championnat du monde