Filinfo

Foot

Coupe du Monde 2018. Pelé: "le Brésil est favori pour le Mondial-2018"

© Copyright : DR
Interrogé sur les chances de titre du Brésil en Coupe du Monde 2018, la légende vivante du football brésilien, Pelé, a estimé que la Seleçao était favorite.
A
A

Le "Roi" Pelé, qui symbolise les heures de gloire du football brésilien et est aujourd'hui un septuagénaire se déplaçant en déambulateur, a estimé lundi que la Seleçao était la favorite du Mondial 2018, quatre ans après l'humiliation subie à domicile.

"Ceux qui croient au Brésil donnent le Brésil favori. Nous avons les moyens de l'emporter", a affirmé le triple champion du monde (1958, 1962 et 1970) lors de la cérémonie d'ouverture du championnat de Rio de Janeiro, dont il est l'ambassadeur. "Lors de la dernière Coupe du monde nous avions les meilleurs joueurs, mais l'équipe n'était pas bien organisée. Maintenant, Tite a réussi à organiser tout ça, nous avons une équipe qui donne confiance." 

La cérémonie de lundi était la première apparition publique en déambulateur de Pelé, 77 ans: «Mes nouveaux crampons!», a-t-il plaisanté.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot match amical
Foot match amical

Vidéo. Neymar conduit le Brésil à la victoire

Foot Brésil
Foot Brésil

Ronaldinho est-il ruiné?

Foot Brésil
Foot Brésil

Vidéo. Bolsonaro idole des footeux brésiliens


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Mendes soupçonné d’évasion fiscale

Le DHJ repasse l'examen de la S.A

Le basket marocain à la dérive

Statu quo inquiétant au Wydad

Le Mondial 2030 divise en Espagne

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti