Filinfo

Foot

Le Roi Pelé accepte la comparaison avec Mbappé

© Copyright : DR
Dans une interview donnée à un journal brésilien, le Roi Pelé accepte volontiers les comparaisons avec Kylian Mbappé, élu meilleur jeune joueur du monde lors de la soirée Ballon d'Or organisée par France Football.
A
A

La légende vivante du football, Pelé, n'accepte généralement pas que les médias et autres fans de football le comparent à d'autres joueurs. Mais quand il s'agit de Kylian Mbappé, le Roi l'accepte volontiers. 

La légende brésilienne de 78 ans fait un parallèle avec le champion du monde français, dans une interview donnée mercredi à Folha, un journal brésilien. "On me compare avec Mbappé. On est pareils, non ? Mais lui, il a déjà 19 ans. Il a gagné la Coupe (du monde)", s'est amusé le triple champion du monde avec la Seleçao (1958, 1962 et 1970).

"Nous nous ressemblons", estime le Roi Pelé, vainqueur de son premier Mondial à seulement 17 ans. Sur le terrain pourtant, il confie préférer son compatriote Neymar au Français, classé 4e du Ballon d'Or et lauréat du tout nouveau trophée Kopa du meilleur jeune: "Je pense que Neymar est un joueur plus abouti que lui mais en Europe, tout le monde parle plus de Mbappé". 

 

 

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Justice
Foot Justice

Parfum de scandale dans le foot français

Foot Economie
Foot Economie

Mbappé reste le joueur le plus cher du monde

Foot Equipe de France
Foot Equipe de France

Guendouzi rêve de remporter la coupe du monde


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech